La vente privée à la sauce bordelaise

Marion Guillot - ©2007 20 minutes

— 

Ils n'ont pas l'ambition ni les moyens de détrôner les géants de la vente privée sur Internet. Mais Louis Vercauteren et Pawel Visor, deux Bordelais de 26 ans, ont bien l'intention de grignoter quelques parts de marché avec leur site d'achats en ligne HAmalin.com (prononcer « achat malin »). Installés à Cestas, les deux associés ont créé leur société en juillet 2006, après un master 2 Création d'entreprise à l'université Bordeaux-IV. « On est arrivés pile au moment où les ventes privées explosaient sur Internet, alors on s'est lancés », explique Louis Vercauteren. Principal filon : les déstockages de grandes marques, des articles de 50 à 70 % moins chers qu'en boutique.

La palette des produits est beaucoup plus restreinte que chez les géants du marché, mais HAmalin compte sur son ingéniosité pour se démarquer : outre les achats groupés, qui font diminuer les prix en fonction du nombre d'acheteurs, le site est le seul à proposer des enchères inversées. « Nous mettons un produit unique en vente, par exemple une montre griffée, dont le prix baisse progressivement sur un temps donné, jusqu'à atteindre un prix plancher. Le premier acheteur qui juge le prix intéressant remporte l'objet en un clic. » Autres atouts : un service après-vente joignable sur un numéro non surtaxé et des délais de livraison « inférieurs à dix jours ». Un peu plus d'un an après son lancement, le site compte déjà 30 000 membres. Se faire référencer sur la Toile est primordial. « C'est un travail de tous les jours », explique Louis Vercauteren, qui vise un premier chiffre d'affaires de 150 000 euros en fin d'année. Un premier emploi devrait bientôt être créé à l'expédition des colis.