Dordogne: Les amis d'un jeune tué au Bataclan lancent un festival de rock en sa mémoire

HOMMAGE Les amis de Maxime Bouffard ont décidé d'organiser un festival de rock à Coux-et-Bigaroque, son village natal en Périgord noir, pour lui rendre hommage...

E.P.

— 

Maxime Bouffard, technicien audiovisuel, a été tué lors de l'attaque terroriste du 13 novembre qui a pris pour cible la salle de spectacles du Bataclan.
Maxime Bouffard, technicien audiovisuel, a été tué lors de l'attaque terroriste du 13 novembre qui a pris pour cible la salle de spectacles du Bataclan. — Stewart News/REX Shutte/SIPA

Maxime Bouffard 26 ans a été tué lors de l’attaque terroriste du Bataclan le 13 novembre 2015. Le jeune homme vivait depuis cinq ans à Paris pour y mener une carrière de réalisateur indépendant. Après ses obsèques en Dordogne, ses amis parisiens et périgourdins ont décidé d’organiser un festival de rock en sa mémoire.

« On ne voyait pas d’autre événement qu’un festival de musique raconte Paul-Arnaud Boysse, coordinateur de l’événement, sur le site de France 3 Aquitaine. C’était un passionné de musique, de tous les styles ». « Maxime était passionné de musique, surtout de rock, il a d’ailleurs réalisé plusieurs clips musicaux aboutis, ainsi que des courts-métrages », écrivent ses amis pour présenter leur initiative.

Un appel aux dons lancé

Pour le lancement de l’événement baptisé les « Bouffardises », en souvenir des « conneries et trucs insensés qu’il voulait parfois nous faire croire », les organisateurs misent sur une seule soirée avec cinq ou six groupes de bon niveau devant la salle des fêtes de Coux-et-Bigaroque, dans le Sarladais.

Un appel aux dons a été lancé sur Internet pour couvrir les frais d’organisation du festival et 12.000 euros ont déjà été collectés. Il reste 196 jours pour soutenir l’événement.