Les joueurs de Saint-Etienne, largement vainqueurs à Bordeaux, le 7 février 2016.
Les joueurs de Saint-Etienne, largement vainqueurs à Bordeaux, le 7 février 2016. — N. Tucat / AFP

FOOTBALL

Ligue 1: Les Girondins et Saint-Etienne ne jouent pas dans la même catégorie

Six points séparent désormais les deux équipes après la victoire de Saint-Etienne en Gironde ce dimanche…

Cette semaine s’annonçait décisive pour les deux clubs. Saint-Etienne jouait à Rennes avant de venir en Gironde. Bordeaux se déplaçait à Lyon avant de recevoir les Verts. Bilan, les Girondins se sont écroulés en encaissant sept buts en deux matchs contre des concurrents directs et Saint-Etienne s’est repositionné dans la lutte pour la Ligue des champions, revenant à égalité de points avec Nice (3e), après son large succès à Bordeaux (4-1).

>> A lire aussi: Revivez la raclée infligée par Saint-Etienne aux Girondins

« Le podium, il n’en a jamais été question même s’il n’était pas très loin, se défend Willy Sagnol, l’entraîneur des Girondins. On savait que cette Coupe d’Europe en début d’année allait nous poser beaucoup de problèmes pour le reste de la saison, on a eu un gros passage à vide en novembre et j’espère qu’on ne va pas revivre le même en février. »

Le niveau des recrues comme un symbole

Balayée par les verts, l’équipe girondine doit le reconnaître. Elle ne joue pas dans la même catégorie que son adversaire du jour. Le niveau de maturité des recrues (Soderlund et Tannane ont marqué pour Saint-Etienne, Arambarri est sorti à la mi-temps pour Bordeaux) en est un symbole.

« Aujourd’hui on est deux clubs avec des budgets que l’on pourrait penser relativement proches mais qui ne le sont pas, insiste Sagnol. Saint-Etienne a des moyens largement supérieurs et ils sont dans une optique de qualification européenne pour le mois de mars. C’est un club qui a des objectifs différents, plus à court terme que le projet des Girondins de Bordeaux. »

« Un match référence » pour les Verts

Les Verts sont en effet beaucoup plus expérimentés et réglés au niveau de leur collectif. Après plusieurs mois difficiles, notamment dans le jeu, ils sont en train de trouver une certaine stabilité. « C’est sûrement la meilleure prestation à l’extérieur », se satisfait Christophe Galtier, le coach des Verts, heureux d’avoir vu ses joueurs se procurer un grand nombre d’occasions et déstabiliser régulièrement la défense adverse.

« Sur la qualité de jeu produit, ça reste un match référence sur lequel on peut s’appuyer », apprécie Benjamin Corgnet, le milieu des Verts. Dans une semaine, après un intermède Coupe de France (Bordeaux reçoit Nantes et Saint-Etienne se déplace à Troyes), les deux équipes auront donc des destins différents. Saint-Etienne recevra Monaco avec beaucoup d’appétit, lorgnant sur la seconde place tandis que Bordeaux ira à Guingamp pour se redonner du moral et remettre de l’écart avec les premiers relégables. Oui, même s’ils ne sont pas si loin au classement, ces deux clubs-là sont vraiment différents cette saison.