Prêt de Bernardoni, transfert de Malcolm, Debuchy… Les questions que l’on se pose sur le mercato des Girondins

FOOTBALL Les Girondins ont présenté trois recrues ce lundi…

Marc Nouaux

— 

L'entraîneur des Girondins Willy Sagnol (à g.) et son président Jean-Louis Triaud (à d.) entourent leurs trois jeunes recrues du mercato, Mauro Arambarri, Paul Bernardoni et Malcolm (de g. à d.).
L'entraîneur des Girondins Willy Sagnol (à g.) et son président Jean-Louis Triaud (à d.) entourent leurs trois jeunes recrues du mercato, Mauro Arambarri, Paul Bernardoni et Malcolm (de g. à d.). — M. Nouaux / 20 Minutes

En attendant l’arrivée en prêt de Mathieu Debuchy, les Girondins ont présenté leurs trois recrues ce lundi au Haillan. On fait le point sur tous les dossiers de ce mercato.

Pourquoi Bernardoni n’a-t-il pas été transféré ?

Alors qu’on avait évoqué l’idée d’un transfert pour le jeune gardien de but, Bordeaux a finalement annoncé que le joueur venait sous la forme d’un prêt avec option d’achat. « Nous avons répondu au souhait de Troyes qui a souhaité que ça se passe de cette façon, a justifié Jean-Louis Triaud. Ils ont peut-être malheureusement une chance de jouer en Ligue 2 l’an prochain et il est peut-être plus intéressant pour eux de compter ce transfert dans leur budget prévisionnel de Ligue 2. »

>> A lire aussi : Revivez la présentation des trois recrues au Haillan ce lundi

Malcolm appartient-il entièrement aux Girondins ?

Les dirigeants bordelais ont réfuté l’idée selon laquelle l’attaquant brésilien pouvait encore appartenir à une tierce propriété (TPO). « On ne contourne rien du tout, on fait tout dans un cadre tout à fait légal, a expliqué Triaud. S’il y a un TPO il doit être enregistré auprès de la FIFA et de la fédération. Nous, on achète 100 % des droits. On ne s’amuse pas avec des montages qui ne seraient pas sérieux. »

Debuchy viendra-t-il ?

« C’est une piste que l’on explore, on a bon espoir, a confirmé Jean-Louis Triaud. On n’avait pas un plan particulier, c’est une opportunité qui ne se manque pas. Il a envie de jouer et il est talentueux, autant de qualités qui nous conviennent. » Sagnol, qui a déjà « usé » quatre arrières droits cette année (Guilbert, Gajic, Poko et Baba Traoré), n’est pas mécontent. « Depuis deux mois c’est André Poko qui se colle au poste d’arrière droit qui n’est pas naturel pour lui. Il apporte beaucoup dans l’impact mais a parfois du mal à se situer. Il faut le féliciter car il a dû jouer à ce poste-là au pied levé et même si on peut parler d’irrégularité dans ses perfs, son état d’esprit a toujours été parfait. » Et le coach girondin de conclure au sujet de Debuchy. « C’est quand même le latéral de l’équipe de France, en concurrence avec Bakary Sagna, qui est une des équipes favorites pour gagner le Championnat d’Europe. »

>> A lire aussi : L’équipe de France se préparera au Pays Basque au mois de mai

Les recrues sont-elles prêtes à jouer ?

Les trois recrues sont-elles prêtes à jouer ? « Si tous les papiers sont terminés à temps, oui », a certifié Willy Sagnol qui ne s’attend donc pas à une mauvaise surprise. « Les deux prochains entraînements vont nous donner de très bons indicateurs sur leur état de forme », a poursuivi le technicien girondin qui donnera mardi son groupe pour le déplacement à Lyon (mercredi 19 h). Si Bernardoni devrait être titulaire, il paraît toutefois peu probable que Malcom le soit. Debuchy, s’il signe, sera sans doute aligné d’entrée dès mercredi.