VIDEO. Golfe de Gascogne: Un navire chargé de 3.600 tonnes de bois en grande difficulté

FAITS DIVERS Le navire de commerce « Modern Express » est en détresse depuis mardi au large de la Rochelle. Tous les membres de l'équipage ont été évacués...

E.P.

— 

Le navire de commerce Le "Modern Express" est en détresse au large de la Rochelle.
Le navire de commerce Le "Modern Express" est en détresse au large de la Rochelle. — ABEILLE BOURBON

Le navire de commerce le « Modern Express » était toujours en détresse mercredi soir dans le Golfe de Gascogne, sa coque fortement inclinée. Mardi en début d’après midi, le navire de commerce long de 164 mètres qui transporte 3600 tonnes de bois et des engins de travaux publics, s’est trouvé en difficulté dans le sud-ouest de la pointe de Penmarch. L’ensemble de l’équipage, soit 22 marins ont été secourus par des hélicoptères de sauvetage espagnols dans des conditions de mer très difficiles.

Carte expliquant la dérive du navire de commerce dans le golfe de Gascogne. - Préfecture maritime de l’Atlantique.

Il dérive actuellement à 3 nœuds vers l’Est. Sa position est évaluée à environ 200 nautiques (environ 370 kilomètres) à l’Ouest de La Rochelle par la préfecture maritime de l’Atlantique. Le remorqueur d’intervention Abeille Bourbon a été dépêché sur place mercredi mais les conditions météo ne lui ont pas permis d’investiguer sur place. Une entrée d’eau sur le navire est possible. Il se maintient à proximité du navire et veille actuellement à la sécurité de la navigation sur zone.

« Suite à la mise en demeure du préfet maritime de l’Atlantique, l’armateur du Modern Express a mandaté la société « SMIT SALVAGE » pour faire cesser le danger à la navigation. Une délégation de cette société s’est rendue à la préfecture maritime de l’Atlantique pour étudier différents modes d’actions en coordination avec les services de l’Etat agissant en mer », explique la préfecture dans un communiqué.

Ce jeudi, l’Abeille Bourbon sera rejointe par la frégate de lutte anti-sous-marine Primauguet, son hélicoptère Lynx et une équipe d’évaluation et d’intervention de la marine nationale.