Dordogne: L'homme qui avait abattu deux inspecteurs du travail est mort en prison

FAITS DIVERS Le 2 septembre 2004, Claude Duviau avait froidement abattu deux inspecteurs du travail venus effectuer des contrôles sur son exploitation d'arbres fruitiers de Saussignac...

M.B.

— 

Claude Duviau, l'exploitant agricole jugé depuis lundi devant les assises de la Dordogne pour avoir tué en septembre 2004 deux contrôleurs du travail, a voulu raconter le drame en mettant "tout sur la table" pour que la cour comprenne qu'il "n'était plus sur terre".
Claude Duviau, l'exploitant agricole jugé depuis lundi devant les assises de la Dordogne pour avoir tué en septembre 2004 deux contrôleurs du travail, a voulu raconter le drame en mettant "tout sur la table" pour que la cour comprenne qu'il "n'était plus sur terre". — Pierre Andrieu AFP/Archives

Il a succombé à un infarctus dans sa cellule. Incarcéré à la prison de Mauzac et Grand Castang, Claude Duviau, 68 ans, est décédé ce week-end. rapporte Sud Ouest. L'homme purgeait une peine de 30 ans de réclusion criminelle, après le double meurtre de deux inspecteurs du travail.

Le 2 septembre 2004, les deux inspecteurs, Sylvie Trémouille et Daniel Buffière, s'étaient rendus sur son exploitation d'arbres fruitiers de Saussignac (Dordogne), dans le vignoble Bergeracois, pour effectuer des contrôles sur les travailleurs saisonniers. Faisant mine d'aller chercher des papiers, Claude Duviau, déjà épinglé deux ans plus tôt pour travail dissimulé, était revenu avec un fusil et avait tiré sur Daniel Buffière de face, et dans le dos de Sylvie Trémouille, qui tentait de fuir.

Débat national sur les conditions de travail des contrôleurs

Il avait par la suite tenté de mettre fin à ses jours avec le fusil, mais le coup n'avait fait qu'emporter son menton. L'exploitant agricole avait expliqué son geste par son ras-le-bol des contrôles administratifs, des diffcultés financières et un état dépressif.

Ce double meurtre avait notamment provoqué un débat national sur les conditions de travail des contrôleurs, porté notamment par Gérard Filloche.

Claude Duviau devrait être inhumé mercredi en Gironde.