Coupe de France: Les Girondins relancent leurs remplaçants à Angers

FOOTBALL Willy Sagnol a indiqué qu’il allait massivement faire tourner pour le 16e de finale de la Coupe de France…

Marc Nouaux

— 

Le défenseur des Girondins Maxime Poundjé (à d.) lors du match Lille-Bordeaux joué en août 2015.
Le défenseur des Girondins Maxime Poundjé (à d.) lors du match Lille-Bordeaux joué en août 2015. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Contento, Poko, Maurice-Belay, Rolan, Khazri… Titulaires depuis plusieurs rencontres, ils n’ont pas été retenus par Willy Sagnol, le coach girondin pour le déplacement à Angers, mardi soir en 16es de finale de la Coupe de France (coup d’envoi 18 h 30). Chantôme, Plasil et Diabaté font partie du groupe mais seul le premier devrait débuter le match.

On est donc sûr que le technicien alignera une équipe remaniée, à un moment où la dynamique est bonne (neuf matchs sans défaite) mais surtout dans un contexte où ses joueurs donnent beaucoup (huit matchs à jouer en janvier, mois le plus chargé de la saison).

>> A lire aussi: Revivez la victoire des Girondins face au LOSC

Ainsi, Poundjé, Traoré, Vada, Crivelli, Ounas, Touré ou Jussiê vont être relancés, de même que Prior, écarté depuis Lorient en raison de son comportement envers le staff.

« J’ai beaucoup de défauts mais généralement quand je promets quelque chose à quelqu’un [Prior était désigné d’entrée comme le gardien de la Coupe de France], j’essaie de m’y tenir, a expliqué Sagnol. Il a été sanctionné, il y a eu une discussion, il s’est excusé, faute avoué à moitié pardonnée. Faute avouée aux Girondins à 90 % pardonnée, Jérôme sera dans les cages demain et j’espère que cette histoire-là comme tout le reste va le faire grandir. » En revanche, pour Sané, difficile de savoir comment va gérer Sagnol.

« Le rythme, on ne l’aura pas encore »

Pour les joueurs de champ, ce sera le moment de montrer son talent. En cette période de certitudes pour Sagnol conforté par sa bonne série d’invincibilité, ce sera difficile de lui faire changer d’avis. Surtout quand autant de joueurs qui n’ont pas beaucoup de rythme se retrouvent à jouer en même temps.

« Le rythme, je ne pense pas qu’on l’aura encore », prévient Enzo Crivelli, l’attaquant, qui a vu Cheick Diabaté lui reprendre sa place de titulaire. Pas question pour autant de se réfugier derrière cette excuse. « Pour ma part, j’ai fait un match en un mois… Mais c’est un match de coupe donc il faudra avoir la grinta et se surpasser. Un match de coupe ce n’est que le mental. »

La Coupe de France, le dernier des objectifs

Si Sagnol estime que certains ont gros à jouer, il n’enterrera pas pour autant ceux qui ne sortiront pas du lot. « On ne peut pas dire à quelqu’un sans vraiment beaucoup d’outils dans sa boîte que c’est sa dernière chance, tempère l’entraîneur bordelais. Le foot est tellement cyclique et rapide d’un match à un autre que tout peut se passer. Entre le [Frédéric] Guilbert sorti à la 23e minute contre Caen et le Guilbert d’aujourd’hui, il y a un monde et pourtant, c’était il y a deux mois. »

Ce match de Coupe de France se présente donc plus comme une opportunité à saisir pour les remplaçants habituels que comme un réel objectif. Il faut dire qu’avec le retour dans la première partie de tableau en Ligue 1 et la demi-finale de Coupe de la ligue à jouer à Lille dans une semaine, les regards ont du mal à se tourner vers la Coupe de France. Avec un effectif qualitativement réduit, il faut bien faire des choix.

>> A lire aussi: Le jour où Contento s’est pris un ultimatum par Willy Sagnol

L’équipe possible :

Prior – B. Traoré (ou Sané) Guilbert Yambéré © Poundjé – Chantôme (ou Soni) A. Traoré Vada – Touré (ou Jussiê) Crivelli Ounas.

Remplaçants : Carrasso, Sané (ou B. Traoré), Ambrose, Soni (ou Chantôme) Plasil, Jussiê (ou Touré), Diabaté.