Bordeaux: Le centre thermoludique de Lormont relancé

AMENAGEMENT Le projet de grand centre de bassins d'eaux à Lormont, appelé Cascades de Garonne, devrait finalement voir le jour en 2019...

Mickaël Bosredon

— 

Image de synthèse du projet des Cascades de Garonne à Lormont
Image de synthèse du projet des Cascades de Garonne à Lormont — Olivier Brochet Architecte

C'est peu de dire que ce dossier est un véritable serpent de mer. Le projet de centre « thermoludique » à Lormont, appelé Les Cascades de Garonne, soutenu depuis une dizaine d'années par la municipalité, et qui devait sortir de terre en... 2012, a été relancé en décembre dernier. Il devrait sortir de terre en... 2019. Entre-temps, le projet initial avait été abandonné en 2013 par la SCI Cascades. Une nouvelle équipe constituée du cabinet d'architectes bordelais Brochet-Lajus-Pueyo, de Domofrance, d'Opalia, d'Adim Sud-Ouest (Vinci) et d'Emergence (fonds de capital) vient donc d'être retenue par la municipalité et Bordeaux-Métropole.

Vue du projet de centre aqualudique de Lormont depuis le pont Chaban-Delmas - Olivier Brochet Architecte

Cette fois-ci, il s'agit de construire un centre thermoludique grand public, avec bassins de nage, jeux d'eau, spa, capable d'accueillir 300.000 personnes par an. Un hôtel serait greffé au centre. « Situé à flanc de côteaux, le site serait recouvert d'une coque, comme un nuage accroché à la colline, et revêtu d'une plateforme translucide » explique l'architecte Olivier Brochet. Son cabinet est spécialisé dans la conception de différentes piscines, puisqu'il a déjà réalisé la piscine Georges-Tissot à Bordeaux, celle d'hastignan-Tournesol à Saint-Médard-en-Jalles, le centre aquatique de Pau, de Maubusson et travaille sur celui de La Baule.

Des logements, des bureaux, un centre sportif...

Mais le projet ne s'arrête pas à ce seul centre. Il comprend aussi des logements, des bureaux, un centre sportif, une crèche, une école d'ingénieurs, des parkings... « Le quartier s'étendra jusqu'à la voie de chemin de fer, et il est assez complexe à aménager » poursuit Olivier Brochet. Le temps de lancer tous les appels d'offre, le chantier ne devrait démarrer qu'en mars 2017, pour une livraison progressive des équipements à partir de 2019.

« Ce dossier a pris du temps car il a fallu s'adapter à l'évolution de la métropole, estime Jean Touzeau, le maire de Lormont (PS). Aujourd'hui il s'insère parfaitement aux changements à venir sur la rive droite, avec une dimension touristique et un écoquartier. »

Chauffé par une eau naturelle à 42°C

La particularité du centre aqualudique, insiste l'élu, est qu'il va se nourrir « d'une eau chaude naturelle à 42°C, pour alimenter les bassins et chauffer l'équipement. » Stephan Delaux, président de l'office de tourisme métropolitain, estime que ce projet est « très intéressant pour le développement touristique de la métropole, situé sur un endroit, les coteaux, qui offre une vue incroyable sur l’agglomération, et encore mal connu des Bordelais. Il s’adressera à tout le monde, aux touristes bien entendu, mais aussi aux sportifs, aux scolaires, ce sera donc un atout supplémentaire pour la métropole. »

Le thermoludisme « est de plus en plus recherché, poursuit-il, et ce projet est vraiment très beau, au milieu d’espaces naturels encore inexploités. »