Bordeaux: 284 logements et un hôtel trois étoiles sur l'ancien site Santé Navale

URBANISME Le projet d'aménagement du site situé près du cours de la Marne, là où se trouvait l'école militaire Santé Navale, a été officiellement lancé ce vendredi...

Elsa Provenzano

— 

Visuel du projet Urban Art sur le site où était implantée l'école militaire de santé navale.
Visuel du projet Urban Art sur le site où était implantée l'école militaire de santé navale. — Groupe Pichet

L’école militaire de Santé Navale a quitté les lieux depuis 2011, laissant la parcelle de 28,000 m2 inoccupée. Bordeaux Métropole Aménagement (BMA) et le groupe Pichet ont travaillé ensemble sur le programme de construction et de réhabilitation du site, lancé officiellement ce vendredi. Le projet architectural, baptisé Urban Art, a été confié au cabinet Buffi Associés qui a signé par exemple la réalisation de l’îlot Bonnac à Bordeaux.

Ce programme d’envergure situé à proximité de la gare Saint-Jean, alors que la ligne à grande vitesse (LGV) mettra Bordeaux à 2 h 05 de Paris en 2017, du marché des Capucins et de la place de la Victoire ambitionne de devenir un nouveau centre dans la ville, dans l’esprit du programme re-centres développé par la mairie de Bordeaux.

Le site actuel vue du cours de la Marne - S. ORTOLA/20 MINUTES

Le projet prévoit 284 logements neufs, du T1 au T5, « ils proposeront de belles vues sur le vieux Bordeaux et de grandes terrasses », promet Thierry Delorge, directeur commercial du groupe Pichet. Une vingtaine de logements sociaux sera proposée en location par Domofrance.

La filiale All Suites du groupe Pichet gérera un hôtel 3 étoiles de 162 lits et une résidence étudiante de 54 appartements. Cet hébergement privé est présenté comme répondant à un besoin dans un quartier étudiant, proche de l’IUT Montesquieu, de l’université de la Victoire et du Conservatoire de Musique.

Visuel du projet Urban Art sur l’ancien site occupé par l’école militaire de Santé Navale. - Groupe Pichet

Quatre commerces, une crèche d’une trentaine de berceaux et un gymnase commandé par le conseil régional pour le lycée Gustave-Eiffel, situé sur le cours de la Marne, complètent ce programme mixte. 350 places de parking sont également prévues en sous-sol.

La première phase du projet a été entamée en septembre 2015 et aujourd’hui les ouvriers s’activent à installer les fondations. Les livraisons s’échelonneront entre le troisième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2018.

Une percée piétonne entre deux places 

L’idée est de relier la place Dormoy et la place André Meunier, dont la réhabilitation devrait avoir lieu au printemps, avec un chemin arboré réservé aux piétons et aux cyclistes. « Ce programme fait une large place aux espaces verts. On conserve la belle allée de platanes et les pins parasols du site et on crée des jardins », précise Frédéric Bonardel, directeur régional de Pichet.

La chapelle du site est conservée et va être restaurée par Pichet. Ce local associatif sera ensuite mis à la disposition de l’amicale des anciens élèves de Santé Navale.

Le groupe promet « un chantier propre » et des « nuisances réduites » pour ce chantier situé en cœur de ville.