Régionales: Virginie Calmels attaque le salaire du directeur général des services

ELECTIONS La candidate Les Républicains estime qu'Alain Rousset verse un salaire « illégal » à son directeur général des services...

M.B.

— 

Virginie Calmels, tête de liste Les Républicains pour les élections régionales
Virginie Calmels, tête de liste Les Républicains pour les élections régionales — D.L.

Une dernière pique avant le second tour des régionales ? Mercredi soir sur le plateau de France 3 Aquitaine, la candidate Les Républicains Virginie Calmels a accusé son adversaire, et président sortant de la région Aquitaine, Alain Rousset (PS), de verser un salaire « illégal » à son directeur général des services, rapporte Sud Ouest.

S'appuyant sur un courrier de novembre 2014 du préfet de l'époque, Michel Delpuech, qui soulignait auprès d'Alain Rousset « le caractère illégal de la rémunération accordée au DGS de la région Aquitaine », elle affirme que celui-ci perçoit un salaire annuel brut de 186.415,44 euros. « La rémunération légalement justifiée d'un DGS s'élève à 144.949,65 euros annuels brut », a expliqué Virginie Calmels pour qui le DGS aquitain reçoit donc « 41.465,79 euros versés illégalement. »

« Dépenses de fonctionnement en baisse »

« Le DGS de la Région Aquitaine a été recruté en 2011 en bénéficiant de conditions de rémunération identiques à celles de son prédécesseur, a répliqué Alain Rousset. Les contrats de l'un et de l'autre ont été validés par les préfets successifs. Leur rémunération est d'ailleurs comparable à celle des DGS de collectivités de taille analogue si l'on prend en compte le logement de fonction et les frais de représentation dont ne bénéficie pas le DGS de la Région Aquitaine. »

Il ajoute également que « les dépenses de fonctionnement sont en baisse pour la deuxième année consécutive tandis que celles de la mairie de Bordeaux, dont Mme Calmels est adjointe, ont augmenté de 3,78 % entre 2014 et 2015. »