Agen: Le couple a-t-il été froidement exécuté devant son domicile?

ENQUETE La gendarmerie recherche toujours l'auteur des coups de feu mortels contre un couple, tirés ce mercredi matin à Foulayronnes près d'Agen...

M.B.

— 

Un dispositif de sécurité a été mis en place deux kilomètres autour du lieu du drame, à Foulayronnes (47)
Un dispositif de sécurité a été mis en place deux kilomètres autour du lieu du drame, à Foulayronnes (47) — MEHDI FEDOUACH / AFP

Mis en place tout de suite après le drame, le plan Epervier a été partiellement levé dans l'après-midi. Les enquêteurs privilégient désormais d'autres moyens de recherche pour retrouver l'auteur des coups de feu mortels contre un couple habitant Foulayronnes, près d'Agen (Lot-et-Garonne.)

Le drame s'est produit ce mercredi matin vers 8h30 devant le domicile de ce couple. Un homme encagoulé a ouvert le feu contre ces deux personnes, toutes deux âgées de 42 ans, alors qu'elles se trouvaient devant chez elles, prêtes à emmener leurs enfants à l'école. Les deux enfants, âgés de 5 et 10 ans, ont assisté au drame. L'un a pu prendre la fuite, l'autre s'est réfugié dans la maison d'où il a appelé les secours.

Le mari avait déposé une plainte après avoir reçu des menaces de mort

Aucune hypothèse permettant d'expliquer les circonstances ou les motivations de ce double homicide n'était privilégiée mercredi. « Nous sommes toujours à la recherche de l'auteur », a indiqué le procureur, qui assure qu'« aucune piste n'est privilégiée » même si « nous sommes confrontés à priori à une infraction de droit commun » (comprendre sans lien avec un acte terroriste.) Selon le maire de Foulayronnes, Bruno Dubos, « vraisemblablement, ils ont été attendus par un tireur chez eux et ont été exécutés froidement devant leur garage à l'extérieur. »

Le mari était directeur de l'agence Seg Fayat, une entreprise de BTP à Agen, la femme employée dans un cabinet d'architectes à Agen. Selon une connaissance du couple, il aurait déposé plainte après avoir reçu des menaces de mort. Des auditions ont d'ailleurs été menés auprès de salariés de l'entreprise.

« Aucun élément négatif concernant ce couple »

Ce couple, décrit comme « sans histoire », s'était installé en 2007 dans cette maison isolée de Foulayronnes, commune de 5.000 habitants proche d'Agen. « Il n'y avait aucun élément négatif les concernant, ils étaient connus favorablement. De plus, le quartier où ils résidaient est extrêmement paisible », a encore déclaré le maire de la commune. « J'espère qu'il ne s'agit que d'un acte isolé », poursuit le maire, souhaitant que la justice puisse rapidement « élucider ce crime abject. »

Un périmètre de sécurité de 2km a été mis en place par les gendarmes autour de leur domicile, bordé par des champs et un petit bois, afin de préserver les lieux du crime pour les experts scientifiques.