Ligue 1: Pour Marange, «les Girondins c'est plus bourgeois» et à Bastia «il y a plus de passion»

FOOTBALL Avant Bastia-Bordeaux, le défenseur girondin qui évolue en Corse s'est prêté au jeu de la comparaison entre sa région d'origine et celle d'adoption…

Marc Nouaux

— 

Florian Marange, le défenseur de Bastia, lors d'un match à Nantes, le 28 novembre 2015.
Florian Marange, le défenseur de Bastia, lors d'un match à Nantes, le 28 novembre 2015. — AFP

Florian Marange (29 ans) est un Girondin pur souche. Un Médocain, même. Formé aux Girondins, qu’il a quittés en 2013 et avec qui il a remporté plusieurs titres (Coupe de la ligue 2007, Trophée des champions 2008 et Coupe de France 2013), le gaucher sera dans le camp d’en face, avec Bastia, mercredi soir. Avant le match, il a balayé quelques idées reçues concernant Bastia et Bordeaux. Pour lui, c’est mieux la Corse que Bordeaux car…

Il fait plus beau

« Vrai, il fait plus chaud et surtout il pleut moins. L’eau est plus chaude, il n’y a pas photo. Je suis plus proche pour aller à la plage, j’habite à cinq minutes. Du coup, on y va très tôt dans l’année. »

Il y a moins de pression sportive

« Faux, on pense qu’il y en a moins mais les supporteurs sont assez chauds et quand on a des mauvais résultats, on le sent. Alors qu’à Bordeaux, le club est un peu plus bourgeois. Quand ça ne va pas, on ne le ressent pas dans la vie de tous les jours. »

Il y a plus de passion dans les tribunes

« Vrai. Le Sporting est partout, en ville, dans les magazines, les boutiques… Il fait partie de la vie des gens. Il y a des supporteurs qui viennent de toute la Corse pour voir les matchs. On peut comparer cette ferveur avec Lens ou Marseille, par exemple. »

Un gros tacle vaut mieux qu’une belle passe

« Faux. Les gens aiment les contacts et les duels mais ce sont des passionnés qui veulent des résultats. Donc si tu te troues, ce sont les premiers à siffler. Ils savent bien nous critiquer quand on n’est pas bon. Bordeaux, je le répète, c’est différent. Une fois le match fini, les gens rentrent chez eux, ils sont allés voir un spectacle et ils passent à autre chose ensuite. »

Vous êtes plus reconnu à Bastia qu’à Bordeaux

« Faux. Et ça, je m’en fous, je ne joue pas au foot pour être reconnu. Je fais du foot, j’aime ça mais je me fous de la notoriété. »

>> A voir aussi : La victoire en finale de Coupe de la ligue de Marange avec les Girondins contre Lyon en 2007

Le jeudi soir, vous êtes plus tranquille, il n’y a pas Ligue Europa

« Faux. Et puis à Bordeaux, les jeudis vont bientôt être plus tranquilles aussi. Moi je préférerais car c’est mieux de jouer tous les trois jours. Ça manque un petit peu, je serais mieux à jouer la Coupe d’Europe le jeudi qu’à la regarder devant ma télé. »

Vous jouez dans le club où s’est révélée votre idole Franck Jurietti

« Vrai [il se marre]. J’avoue que Franck a joué ici et ça résume assez bien son tempérament. C’est un club assez famille et ça le représente bien. A Bordeaux, il était très dur sur le terrain et très gentil dans la vie. Le Sporting est un peu comme ça. »

Le vin Corse est meilleur que le Bordeaux

« Faux. Alors ça, il n’y a pas photo ! Des amis ont essayé de m’initier mais rien ne vaut le Bordeaux. Il ne peut pas y avoir que des avantages à être en Corse quand même ! »

La charcuterie corse est bien meilleure que la bordelaise

« Joker. J’ai de bonnes adresses pour trouver de supers produits ici mais c’est du 50/50 car à Bordeaux, on est bien loti quand même. »