Dordogne: 20 kg de truffes vendus au premier marché de la saison

GASTRONOMIE Le premier marché aux truffes de la saison s'est ouvert ce lundi à Sainte-Alvère, petit village situé entre Périgueux et Bergerac...

M.B. avec AFP

— 

Marché aux truffes de Sainte-Alvère (Dordogne)
Marché aux truffes de Sainte-Alvère (Dordogne) — DERRICK CEYRAC / AFP

Les prix ont oscillé autour de 700 euros/kg pour les truffes de seconde catégorie et 800 euros/kg pour celles de première catégorie. Environ 20 kg de truffes noires du Périgord, le « diamant noir » si recherché par les restaurateurs et les gastronomes, ont été vendus lundi matin au marché de Sainte-Alvère, premier marché contrôlé de la saison à s'ouvrir en Dordogne.

La quantité proposée par les 22 apporteurs présents lundi était donc relativement faible, puisqu'une trentaine de kilos s'étaient écoulés au même moment l'année dernière. Mais la qualité semble supérieure à celle de l'an passé, justifiant des prix assez élevés pour ce premier marché de détail, relève Patrick Maxime, « commissaire qualité » et responsable de ce marché municipal.

« Encore trop tôt pour dire si l'année sera bonne »

« Le parfum est bon, pourtant tout le monde était plus ou moins pessimiste car il a fait très, très chaud » avec une sécheresse prolongée au début de l'été. « Mais c'est la nature qui décide et apparemment, ça ne démarre pas trop mal », analyse Patrick Maxime, soulignant qu'« il est encore trop tôt pour dire si l'année sera bonne. »

Le marché aux truffes de Sainte-Alvère, petit village entre Périgueux et Bergerac, est né en 1987 de la volonté du maire de l'époque et d'un groupement de trufficulteurs à la recherche de nouveaux débouchés. Il se tient tous les lundis à 10h, jusqu'au 29 février 2016.

Une douzaine d'autres marchés vont commencer

Les « diamants noirs » y sont soigneusement grattés, frottés, triés par catégorie et pesés par les commissaires bénévoles chargés d'en contrôler la qualité et qui rejettent régulièrement des lots non conformes ou pas encore arrivés à maturité.

Une douzaine d'autres marchés contrôlés vont également entamer leur saison ailleurs dans le Périgord, à Sarlat, Saint-Geniès, Bergerac, Saint-Astier, Périgueux, Brantôme...