Bordeaux: Privé de marche, le collectif pour le climat fait une chaîne humaine

ENVIRONNEMENT Le préfet avait interdit la manifestation programmée ce dimanche à Bordeaux. Les organisateurs ont tout de même réuni des centaines de personnes pour une chaîne humaine...

Mickaël Bosredon

— 

Chaîne humaine du collectif citoyen pour le climat à Bordeaux le 29 novembre 2015 Lancer le diaporama
Chaîne humaine du collectif citoyen pour le climat à Bordeaux le 29 novembre 2015 — M.Bosredon/20Minutes

« Oh là ! Ne dites surtout pas que c'est une manifestation ! C'est une chaîne humaine. » Le collectif citoyen pour le climat a pris au mot l'arrêté préfectoral interdisant toute manifestation sur la voie publique ce week-end en Gironde. Et a donc organisé, dans la bonne humeur et en chanson, une chaîne humaine, au départ de la place de la Victoire.

Chaine humaine pour le climat à Bordeaux le 29 novembre 2015 - M.Bosredon

Sur les qais de Bordeaux à 15h, plusieurs centaines de personnes avaient rejoint le mouvement. Sans force de l'ordre en vue. « On a vu quelques policiers, témoigne un militant d'Europe Ecologie Les Verts, ils ne nous ont rien dits. »

Pour les militants il était essentiel de maintenir un rendez-vous juste avant l'ouverture de la Cop 21 à Paris. « On ne comprend pas pourquoi on maintient certaines manifestations, comme les marchés de Noël, qu'on laisse plusieurs milliers de personnes faire les magasins rue Sainte-Catherine, et qu'on nous empêche, nous, de maintenir un rassemblement pacifiste. »

Les militants des Verts tenaient absolument à être présents au rendez-vous - M.Bosredon

Plusieurs étudiants bordelais étaient du rendez-vous également. « L'état d'urgence on le comprend, mais on ne voit pas en quoi cela nous concerne. N'était-ce pas surtout l'occasion d'empêcher les défenseurs du climat de se réunir ? » s'interrogent-ils.

Le rendez-vous s'est déroulé dans le calme, hormis un jeune militant monté au sommet de la porte d'Aquitaine place de la Victoire, et que les pompiers ont du aller récupérer en sortant la grande échelle.

En tout cas le thème du réchauffement climatique a mobilisé à Bordeaux.