Attentats à Paris: Alain Juppé veut renforcer la surveillance autour des lieux de prière salafistes

TERRORISME Le maire de Bordeaux a évoqué le cas de la mosquée du Grand Parc…

M.N.

— 

Alain Juppé lors du moment de recueillement organisé lundi en hommage aux victimes des attentats perpétrés à Paris.
Alain Juppé lors du moment de recueillement organisé lundi en hommage aux victimes des attentats perpétrés à Paris. — M.Bosredon / 20 MInutes

En marge du conseil municipal tenu ce lundi à Bordeaux, Alain Juppé, le Maire de la ville, a annoncé vouloir maintenir le renforcement de la surveillance et particulièrement des lieux de prière où se développent des thèses salafistes, rapporte Sud Ouest.

>> A lire aussi: 71 personnes logées dans un gymnase après l'assaut de Saint Denis

« [Alain Juppé a] demandé au préfet d'observer une surveillance particulière de certains lieux de prières où l'on sait que des thèses salafistes se développent. Une conférence était prévue il y a quelques jours dans la salle de prière du Grand Parc sur ‘la vie de couple’. Et nous avions des raisons de penser que l'imam qui allait l'animer n'avait pas de la vie de couple la vision qu'on peut avoir dans une République moderne. » En conséquences, la réunion a été annulée.

Alain Juppé a également réaffirmé sa volonté que les prêches effectués au sein de tous les lieux de culte soient effectués en français et pas dans une autre langue. Par ailleurs, tous les policiers municipaux seront équipés de taser.