Interpellations à Saint-André-de-Cubzac: Les huit personnes ont été relâchées

FAITS DIVERS La gendarmerie avait été alertée par un témoin et avait déclenché le plan Epervier...

E.P.

— 

Illustration de gendarmes.
Illustration de gendarmes. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Lundi, le déclenchement du plan Epervier, dans le contexte d’une vigilance renforcée après les attentats qui ont eu lieu vendredi dernier à Paris, a eu lieu après le signalement d’une voiture suspecte immatriculée en Belgique, près de Saint-André-de-Cubzac. Les suspects interpellés ont été relâchés, selon les informations de Sud-Ouest.

Ils ont été libérés

Huit hommes ont été arrêtés dans le secteur de l’autoroute A10 à Saint-André-de-Cubzac lors de cette intervention qui s’est appuyée sur des moyens matériels importants. Agés d’une vingtaine d’années, ces personnes sont connues pour de petits trafics de produits stupéfiants mais les vérifications réalisées n’ont pas permis de les relier à des infractions. Ils ont été remis en liberté, mardi matin.