Gironde: Une voiture suspecte immatriculée en Belgique stoppée, huit interpellations

FAITS DIVERS Le plan Epervier a été déclenché et un hélicoptère déployé mais aucun lien n'a été trouvé avec les attentats perpétrés à Paris...

E.P.
— 
Illustration.  Un hélicoptère de la gendarmerie. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Illustration. Un hélicoptère de la gendarmerie. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C

Ce lundi un témoin a repéré sur l’A10 une voiture immatriculée en Belgique avec à son bord deux hommes suspects et a prévenu les gendarmes, rapporte Sud-Ouest. Les militaires, en alerte maximale après les attentats perpétrés à Paris, ont immédiatement déclenché le plan Épervier, qui consiste à quadriller une zone à la recherche de suspects, avec le renfort d’un hélicoptère et de plusieurs pelotons spécialisés.

Une affaire de trafic de drogues

La berline a été interceptée rue des Genêts, sur la commune de Saint-André-de-Cubzac et la circulation y a été bloquée jusqu’à 19 h. Outre les deux suspects circulant à bord de la voiture, six autres hommes ont été interpellés dans une maison du voisinage mais aucune de ces arrestations ne serait en lien avec les événements tragiques qui se sont déroulés dans la capitale. Ils seraient impliqués dans des affaires de trafic de stupéfiants. Lors de la perquisition du domicile, les gendarmes ont saisi deux fusils de chasse.