Bordeaux: Un salon dédié aux artisans d'art

CREATION Les Ateliers d'Art de France réunissent à Bordeaux pendant trois jours des artisans d'art qui proposeront leurs créations et effectueront des démonstrations...

Mickaël Bosredon

— 

Pascale D.Lucas, créatrice de bijoux à Bourg-sur-Gironde
Pascale D.Lucas, créatrice de bijoux à Bourg-sur-Gironde — M.Bosredon

Un nouveau nom, mais le concept reste le même. Ob’Art, anciennement Salon des créateurs et des ateliers d’art, accueille tout le week-end au Hangar 14 à Bordeaux 90 artisans d’art venus de toute la France, dont une trentaine d’Aquitains. Sculpteurs, ébénistes, souffleurs, céramistes, triés sur le volet, proposeront au grand public leurs pièces uniques ou en série limitée, et effectueront des démonstrations.

« Un jury sélectionne les professionnels exposant, et nous accordons chaque année un tiers de l’espace aux régionaux », explique Julie Duboscq, chargée de communication du salon, organisé par Ateliers d’Art de France. Le même salon est proposé à Paris et Montpellier.

8.000 visiteurs l’an dernier

L’édition 2014 avait attiré près de 8.000 visiteurs. Cette année, Ob’Art met l’accent sur le bois. L’Association française de tournage d’art sur bois (Aftab) est en effet l’invitée d’honneur du salon. La branche Aquitaine montrera l’étendue de son travail.

« On peut réaliser toutes sortes de formes avec le tour sur bois, des ovales, des carrés, des ellipses », détaille Aurélien Neira, tourneur sur bois. « C’est une discipline à cheval sur beaucoup de domaines », ajoute Claudine Thiellet, même si tous les professionnels reconnaissent qu’il faut « désormais se tourner vers la création contemporaine pour pouvoir exister. » Dans la région, ils ne sont qu’une dizaine de professionnels membres de l’Aftab.

« L’idée est de présenter des créations originales, et des pièces uniques »

Parmi les artisans régionaux, on trouvera aussi des créateurs de bijoux. Pascale D.Lucas tient ainsi un atelier à Bourg-sur-Gironde, L’Antichambre. « Je travaille essentiellement les métaux non précieux, l’aluminium, le laiton, l’émail grand feu. Ce qui me plaît c’est de confronter les matières, et de laisser une empreinte de mon travail sur mes créations », relève l’artiste. La gamme de ses bijoux va de 40 à 400 euros

« L’idée est vraiment de proposer au public des créations originales, et des pièces uniques qu’on ne trouvera pas ailleurs », poursuit Julie Duboscq. Des ateliers modelage, vannerie, et un espace pour enfants seront également présents sur le salon.

Salon Ob’Art, du vendredi 13 au dimanche 15 novembre, de 10h à 19h et jusqu’à 21h vendredi. Tarif : 6,50 euros (coupon gratuit à télécharger pour la journée du vendredi sur www.salon-obart.com), gratuit pour les moins de 18 ans. Hangar 14, quai des Chartrons.