Gironde: La Banque Alimentaire espère récolter 450 tonnes de dons en deux jours

SOLIDARITE Elle organise sa collecte annuelle dans les supermarchés de Gironde les 27 et 28 novembre...  

Elsa Provenzano

— 

La collecte est organisée les 27 et 28 novembre. Lancer le diaporama
La collecte est organisée les 27 et 28 novembre. — BORDAS/SIPA

Les 27 et 28 novembre, la Banque Alimentaire de la Gironde organise sa grande collecte annuelle dans environ 300 supermarchés du département. Plus de 3.000 bénévoles seront mobilisés pour récolter les dons du grand public, qui représentent 10 % des volumes transférés chaque année par la banque alimentaire à 144 associations et aux centres communaux d’actions sociales. Ces structures distribuent les denrées aux personnes précaires qu’elles accompagnent.

« Les dons collectés localement seront distribués localement sur plus de 100 communes du département », précise Jef Runel Belliard, président de la Banque Alimentaire Gironde, qui permet des distributions auprès de 18.000 bénéficiaires par mois, toute l’année.

A Bordeaux, le 9 novembre, présentation de la collecte 2015 de la banque alimentaire. - E.Provenzano/20 Minutes

Des besoins uniquement en produits secs

Les dons émanant de l’Europe, de l’Etat et de l’industrie agroalimentaire permettent à la Banque Alimentaire de s’approvisionner en produits frais. Lors de cette collecte, elle recherche uniquement des produits secs, au premier rang desquels des pâtes, du riz, de la semoule, suivent par ordre d’importance des conserves de poissons, des pâtés, des plats cuisinés à la viande, au poisson, des conserves de légumes, des compotes, des confitures, du café, du sucre, des soupes en briques, de l’huile et du lait maternisé.

« Le seuil de pauvreté est à 974 euros par mois. Si on enlève un loyer moyen de 650 euros et 200 à 250 euros de charges, il reste entre 1 et 5 euros par jour pour manger, se vêtir etc. Ce n’est pas grand-chose », pointe le président de la Banque Alimentaire Gironde. « Bénéficier d’une aide alimentaire permet aux familles dans le besoin d’économiser 100 euros par mois et 300 euros pour les familles monoparentales, souligne Philippe Idiartegaray, directeur de la Banque Alimentaire Gironde, ce qui peut leur permettre de rester à flot. »

A Bordeaux, le 9 novembre, présentation de la collecte 2015 de la banque alimentaire. - E.Provenzano/20 Minutes

Une organisation conséquente

La Banque Alimentaire recherche encore des bénévoles pour participer à la collecte dans une trentaine de magasins de Gironde. Pour se renseigner et ou s’inscrire, il faut contacter le responsable de la collecte au 05 56 43 10 63.

Une centaine de camions seront mobilisés pour acheminer les dons du grand public. Et environ un millier de personnes, pour la plupart des lycéens, seront dans les locaux de la banque alimentaire, installée boulevard Alfred-Daney, pour trier les denrées récoltées tout au long du mois de décembre. Un travail de fourmi nécessaire à la confection de colis équilibrés pour les bénéficiaires.

Au printemps 2016, la Banque Alimentaire espère, en lien avec le rectorat, mener à bien un test pour transformer le « Père Cent », qui consiste à faire des batailles d’œufs et de farine à 100 jours du bac, en collecte de nourriture. Si le test est concluant cette collecte printanière pourrait se généraliser en 2017.