Bordeaux: Début des travaux de la ligne D du tramway

TRANSPORTS Annulé puis finalement autorisé par le tribunal administratif de Bordeaux, le chantier de la ligne D du tram s'ouvrira en novembre...

Mickaël Bosredon

— 

Tramway à Bordeaux
Tramway à Bordeaux — M.Bosredon/20Minutes

Cela n’a pas traîné. Annulés en octobre 2014 par le tribunal administratif de Bordeaux, puis finalement autorisés par la cour administrative d’appel le 21 juillet 2015, les travaux de la ligne D du tramway vont déjà être enclenchés. Bordeaux Métropole a annoncé ce mercredi que la construction du parking Beaujon, d’une capacité de 93 places à l’angle de la rue de la Croix de Seguey et de la rue Nicolas Beaujon (Barrière du Médoc), débutera dans le courant du mois de novembre.

Le chantier enchaînera ensuite sur les travaux de déplacements des réseaux, début 2016, côté cours de Tournon. Le démarrage des travaux d’infrastructure est prévu pour le premier trimestre 2017.

Mise en service en 2019

La mise en service de la ligne D est envisagée à l’horizon 2019. Elle reliera la place des Quinconces à Bordeaux et le lieu-dit Cantinolles à Eysines, à la limite du Taillan-Médoc. Cette ligne longue de 9,8 km a pour ambition de devenir une porte d’entrée pour les Médocains souhaitant rejoindre le centre de Bordeaux en transports en commun.

 

Tracé de la future ligne D du tramway à Bordeaux - Bordeaux Métropole

 

Il aura donc fallu six ans à ce projet, adopté en 2009, pour qu’il démarre enfin. En octobre 2014, le tribunal adminitsratif de Bordeaux, saisi par un collectif d’associations, cassait la déclaration d’utilité publique du projet (DUP), alors que les premières déviations de circulation venaient d’être mises en place dans le quartier.

Autant dire que Bordeaux Métropole, qui avait fait appel de cette décision, jouait gros cet été devant la cour d’appel. En cas de confirmation de la décision en première instance, il aurait fallu repartir de zéro. Voire abandonner le projet. Mais la cour d’appel a finalement validé la DUP.

Un coût revu à la baisse

Le collectif d’associations, dans lequel figure Trans’Cub, jugent les prévisions de trafic et de rentabilité « irréalistes » et dénoncent une politique du « tout tramway » au sein de l’agglomération bordelaise. Il estime que cette politique devrait se réorienter vers du bus à haut niveau de service, beaucoup moins coûteux que le tram. « Nous avons saisi le conseil d'Etat dans ce dossier, et nous espérons encore obtenir satisfaction, explique Denis Teisseire de Trans'Cub. Un bus à haut niveau de service serait trois fois moins cher, pour une meilleure desserte. Ce projet, c'est le plus grand gaspillage d'argent public jamais organisé par la Métropole. »

Le coût de l’ensemble du projet de la ligne D est fixé à 215 millions, qui compte une quinzaine de stations, sera réduit de 20 % par rapport au coût initial (270 millions d’euros) ont décidé les élus de la Métropole en septembre 2015. Les premières réunions publiques concernant le détail des travaux auront lieu à Bordeaux le 18 novembre à 19h au marché de Lerme et le 26 novembre à 19h au lycée Montesquieu.