Charente-Maritime: Un nouveau cas de morsure d'araignée-violon

ARACHNIDE Ne pouvant plus se déplacer, une habitante de Haute-Saintonge a été admise aux urgences...

M.B.
— 
L’arraignée-violon dont le venin entraîne parfois de graves nécroses
L’arraignée-violon dont le venin entraîne parfois de graves nécroses — @Wikipedia

C'est la deuxième fois en moins d'une semaine que l'araignée-violon (loxosceles-rufescens) fait parler d'elle. Une habitante de Haute-Saintonge (Charente-Maritime) a en effet été mordue la semaine dernière par cette espèce, généralement présente dans le sud de la France.

Ne pouvant plus se déplacer, la victime a été hospitalisée en urgence. « Cela a commencé par de la fièvre, je pensais être en train de tomber malade mais, le lendemain, ma jambe est devenue violette et gonflée. Puis, un énorme oedème est apparu » raconte-t-elle à Sud Ouest.

Hospitalisé onze jours en Seine-et-Marne

Mardi, Le Parisien rapportait déjà un cas de morsure d'une araignée-violon, près de Fontainebleau en Seine-et-Marne. Deux jours après avoir senti la morsure, le retraité de 78 ans victime de l'arachnide a fait une crise en pleine nuit et est resté étendu au sol pendant deux heures.

>> A lire aussi notre interview: «Il y a des araignées potentiellement dangereuses mais aucune n'est mortelle»

Admis aux urgences, Maurice Busnel en ressortira deux jours plus tard avec une prescription d’antibiotiques. Mais son état empire et ilse retrouve dans l’incapacité de marcher et avec une tension à 7. « Ma jambe s’est mise à gonfler et j’ai été hospitalisé onze jours, raconte-t-il. La blessure a nécrosé, j’avais un trou dans la cheville de 5 cm de long sur 4 cm de large et profond jusqu’à l’os ! »

La réaction physique après une morsure d’une loxosceles-rufescens dépend de la quantité de venin injectée et de la sensibilité de l’individu mordu. Certaines personnes n’ont aucune séquelle après ce genre de morsure, mais la plupart du temps, elles sont très douloureuses, surtout si elles ne sont pas traitées à temps.