Bordeaux: L'appétit grandissant du festival de la gastronomie

EVENEMENT La deuxième édition de Bordeaux S.O. Good se tiendra du 20 au 22 novembre, et double de volume...

Mickaël Bosredon

— 

Des démonstrations culinaires étaient organisées lors de Bordeaux S.O Good.
Des démonstrations culinaires étaient organisées lors de Bordeaux S.O Good. — E.Provenzano / 20 Minutes

Vous avez aimé la première édition de Bordeaux S.O. Good, qui s'est tenue fin 2014? Vous adorerez la deuxième, qui aura lieu les 20,21 et 22 novembre. La manifestation monte singulièrement en puissance, puisqu'elle passe de 40 à une centaine de producteurs, de 25 à 60 chefs, et de sept à douze banquets. « Il y aura en plus des nouveautés cette année, souligne Richard Coconnier, délégué général de Bordeaux Grands Evénements (BGE), l'organisateur: nous accueillerons une ville d'honneur qui sera San Sébastian, et nous réaliserons un concours de cuisine avec des amateurs éclairés, intitulé Aquitaine terre de génie. »

San Sébastian « a fondé sa notoriété sur la gastronomie. C'est une des villes parmi les plus étoilées dans le monde, on connaît ses fameux bars à pintxos, et elle est à la pointe de l'innovation culinaire » explique Richard Coconnier. Des producteurs basques présenteront leurs produits et des chefs interviendront sur la manifestation, notamment à la Rock School Barbey et au Rocher de Palmer.

Le Hangar 14, coeur de la manifestation

Le concours « Aquitaine, terre de génie » a été lancé sur l'idée du chef Michel Guérard, qui chapeautera tous les chefs durant l'événement. Une centaine de candidats se sont fait connaître, dans trois catégories: les amateurs, les jeunes en formation et les professionnels des métiers de la bouche. Il est encore possible de voter pour les recettes encore en lice sur le site dédié. Et la finale se tiendra pendant Bordeaux S.O. Good. « Michel Guérard souhaitait que chaque recette raconte une histoire ; les candidats l'ont bien compris » se réjouit Richard Coconnier.

Le coeur de la manifestation se situera cette année au Hangar 14, quai des Chartrons, et non à la Bourse. « Il nous fallait un endroit plus grand pour accueillir la centaine de producteurs » souligne Richard Coconnier. Mais la Bourse ne sera pas en reste puisqu'elle proposera un hors d'oeuvre appétissant: pour la soirée de lancement, vendredi 20 novembre, une cinquantaine d'ostréiculteurs essentiellement du Bassin feront déguster entre 15.000 et 20.000 huîtres. L'entrée sera de 10 euros (en pré-vente) et de 12 euros sur place, ce qui donne droit à une dégustation de neuf huîtres, à trois verres de vin blanc de l'Entre-Deux-Mers et à des initiations à la dégustation.

Une vente à la criée et des dégustations d'huîtres

Le palais de la Bourse va également renouer avec son histoire, puisqu'il sera le lieu d'une vente à la criée de poissons, et de « produits d'exception » le dimanche. Deux chefs, Michel Guérard et Joël Robuchon, y proposeront chacun une soupe originale à la dégustation le samedi.

Les douze banquets (samedi 21 novembre) seront, eux, l'occasion de déguster un repas d'exception réalisé par des chefs (Jean-Luc Rocha, Philippe Etchebest, Michel Portos, Christophe Girardot ...) dans des lieux insolites (la librairie Mollat, le musée des Beaux-Arts, la Villa 88...) ou des restaurants. Les tarifs vont de 60 à 80 euros, vins compris. Réservations à partir du 23 octobre sur le site de Bordeaux S.O. Good.

Pour assister aux différents événements et surtout déguster les créations, il faudra s'acquitter de jetons, mis en vente au prix de 2 euros l'unité. « Cette année, il faut confirmer, souligne Stephan Delaux, adjoint au maire en charge du tourisme. Si tout se passe bien il y aura une troisième édition et on considèrera que l'événement est installé. »