Ils veulent remettre le tram sur de bons rails

©2007 20 minutes

— 

Le « non » au tramway ne fait plus l'unanimité rue Fondaudège. Alors que la majorité des commerçants de la rue refusent son implantation, les partisans du « oui » organisent la riposte. Hier soir, ils ont offert l'apéro aux riverains, place Marie-Brizard, et les ont invités à signer une pétition en faveur de la future ligne D du tram. « Nous représentons la majorité silencieuse, opposée à ce qu'une poignée de commerçants impose son diktat », explique Eric Leroy, président de Oui au tram.

Créée le 18 juin, l'association com­pte une dizaine de membres. Et prévoit des actions de lobbying cet été : « Alain Juppé, Michèle Delaunay... Les politiques ont tous reculé. Nous leur demandons de se réengager dans ce dossier. La fronde des commerçants fait prendre du retard au projet, alors que le tram serait utile à des milliers de personnes, déplore Eric Leroy. Leur seule préoccupation est de ne pas avoir à subir les travaux. » Pour l'association, « l'intérêt collectif doit primer, même si la période de chantier est difficile. Il faut voir à long terme et des indemnisations existent. Les commerçants devront être aidés. »