Bordeaux: Le Belvédère, un futur quartier avec vue sur la ville historique installé rive droite

URBANISME L’opération, qui fait partie d’Euratlantique, s’étendra sur 140.000 m2 au débouché du pont Saint Jean…

Elsa Provenzano

— 

Illustration du projet de Belvédère.
Illustration du projet de Belvédère. — Agence-TVK-architectes

Belvédère, c’est le nom de l’une des opérations phares qui va être menée sur la rive droite dans le cadre d’Euratlantique, et qui offrira une vue imprenable aux futurs habitants sur la ville historique, classée UNESCO. Pour rappel, Euratlantique désigne une vaste opération d’intérêt national lancée en 2010 à l’initiative des élus locaux et de l’Etat, pour anticiper l’aménagement du territoire avec l’arrivée de la ligne à grande vitesse qui mettra Bordeaux à deux heures de Paris.

« On a une responsabilité, partout sur l’opération, mais particulière à cet endroit puisque ce sera une des futures images de carte postale du Bordeaux de demain et on aimerait qu’elle soit belle », lance Stephan Le Fay, directeur général d’Euratlantique, dans la vidéo de présentation du projet.

Au cœur de la ZAC Garonne-Eiffel

Le 10 octobre aura lieu l’inauguration du Parc aux angéliques sur la rive droite. Un espace public qui a été réalisé en premier, pour rassurer les investisseurs sur le potentiel du secteur, qui comprend pas mal de friches urbaines. Le parc fait partie de la zone d’aménagement concerté (ZAC) Garonne Eiffel qui s’étend sur 128 hectares à Bordeaux et Floirac. L’opération prévoit la construction d’1 million de m2 pour un achèvement complet d’ici 15 à 20 ans.

Au cœur de cette ZAC, le Belvédère sera l’un des premiers programmes à sortir de terre. Situé au débouché du pont Saint-Jean, il sera situé à seulement deux arrêts de la gare Saint-Jean, en bus à haut niveau de service. Il concerne 140.000 m2 et accueillera une extension du centre d’affaires de la gare avec 50.000 m2 de bureaux prévus et environ 800 à 900 logements.

Il y aura des commerces en rez-de-chaussée mais il ne s’agit pas d’y installer un centre commercial plutôt d’attirer des commerces de proximité, qu’on pourrait trouver dans un centre-ville. Il y aura également une crèche, des locaux d’activité, des restaurants, des bars et un hôtel. « Le but est d’en faire une centralité, un lieu agréable, souligne Elise Lusseaud, directeur de projet rive droite au sein d' Euratlantique, précisant qu’une grande place offrant une très belle vue sur la rive gauche est prévue. »

Un permis de construire déposé avant fin 2016

L’appel à projets a été lancé en février auprès des promoteurs et des investisseurs. Trois équipes travaillent à dessiner ce nouveau quartier et rendront leurs copies fin novembre. Le lauréat qui s’est engagé à réaliser l’intégralité du projet, devrait être connu mi-mars 2016. « Six mois après, le permis de construire devrait être déposé », affirme Elise Lusseaud. Des remblayages ont déjà eu lieu pour le pont Saint-Jean, si bien que l’avancée du projet n’est pas dépendante de la consolidation de digues pour prévenir le risque inondation, comme d’autres projets sur la rive droite.. Un gain de temps certain, souligné par Alain Juppé lors de sa conférence de rentrée. Le Belvédère devrait se concrétiser d’ici 5 à 8 ans.

Plein d’aspects de l’opération relèvent des propositions des équipes qui planchent encore sur le sujet. « On en est encore au stade de la consultation et c’est l’une des plus importantes en France (hors Paris). Sur le volet socio-culturel notamment, on attend les idées des opérateurs », précise Elise Lusseaud.