Bayonne: Un aide soignant mis en examen pour agressions sexuelles sur 3 retraitées

JUSTICE Trois résidentes de la maison de retraite dans laquelle est employé le suspect auraient été victimes d'attouchements...

E.P. avec AFP

— 

Google map de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).
Google map de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). — GOOGLE

Après une garde à vue prolongée depuis mardi, un aide-soignant, salarié de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du Séqué à Bayonne, a été mis en examen, jeudi, pour « agressions sexuelles » sur trois pensionnaires de l’établissement.

Des « attouchements » dénoncés

Il a été mis en examen en fin de matinée pour « agressions sexuelles aggravées par l’état de vulnérabilité des victimes », qui sont au nombre de trois « pour l’instant, » a précisé Marc Mariée, procureur adjoint de la République à Bayonne. L’aide-soignant, âgé de 45 ans, a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de respecter certaines conditions, selon le Parquet.

Il a fait l’objet d’une enquête à la suite d’un signalement en juillet effectué par trois résidentes de l’établissement, des personnes très âgées souffrant de pathologies, qui ont dénoncé des « attouchements ». Ce quadragénaire, inconnu des services de police, exerçait son métier d’aide-soignant depuis peu, à la suite d’une reconversion professionnelle.

Non-respect de la déontologie ?

Les attouchements ont eu lieu dans le cadre de son activité d’aide-soignant dont il n’aurait pas respecté la déontologie, a précisé une responsable de la maison de retraite, un établissement privé associatif qui comprend 93 lits, dont 28 réservés à des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer.