Angoulême: Un rapport révèle 800.000 euros d'impayés pour une salle de concert

SOCIETE Le directeur de la salle, la Nef, a été suspendu...

E.P. avec AFP

— 

Google map de la ville d Angoulême.
Google map de la ville d Angoulême. — Capture d'écran / Google Map

Les élus ont mis le holà. Le directeur de la principale salle de concert de l’agglomération d’Angoulême, la Nef, a été suspendu vendredi pour avoir laissé courir quelque 800.000 euros de factures, a appris mercredi l’AFP, confirmant une information de Sud Ouest.

270 factures impayées

« Ces négligences de gestion » ont été révélées dans un rapport établi en juin par Jacky Bouchaud, élu de la communauté d’agglomération du Grand Angoulême et nouveau président du conseil d’exploitation de la salle de concert. Le rapport transmis au président du Grand Angoulême, Jean-François Dauré (PS), faisait état de 270 factures impayées pour un montant proche de 800.000 euros, sur fond de baisse sensible de la fréquentation de la Nef.

Un festival déficitaire

Une partie des factures est imputée à l’activité classique de la salle de concert, l’autre à un festival organisé en mai, avec Fauve et Shaka Ponk pour têtes d’affiche, qui accuse un déficit de plus de 250.000 euros.

Sous la menace d’une procédure de licenciement, le directeur de la Nef, se refuse à tout commentaire, de même que le président du conseil d’exploitation de la salle. Mais une source proche du dossier a indiqué que du personnel avait été déployé pour régulariser la situation.

« Cela n’empêchera pas le vote d’une subvention d’équilibre » par la communauté d’agglomération du Grand Angoulême, qui selon cette même source « serait de l’ordre de 200.000 euros ».