Aquitaine: Un été 2015 ensoleillé pour les professionnels du tourisme

ECONOMIE Les villes de Bordeaux, Pau et celles du littoral enregistrent les plus fortes fréquentations...

Elsa Provenzano

— 

La plage du Moulleau à Arcachon. 
 
La plage du Moulleau à Arcachon.   — S.Ortola / 20 minutes

L’avant-saison avait déjà bien commencé en Aquitaine. Dans les grandes agglomérations de la région et sur le littoral, la fréquentation touristique a dépassé celle de 2014 en mai et en juin, un mois qui a été particulièrement ensoleillé et chaud. En juillet et en août, les professionnels du secteur, interrogés dans une étude par le comité régional du tourisme (CRT), ont gardé le sourire.

Les premiers chiffres meilleurs que ceux de 2014

Selon le CRT, les indices de satisfaction atteignent 97 % sur le Bassin d’Arcachon, 98 % sur la Côte Basque, 90 % à Bordeaux, 78 % à Pau et 84 % en Béarn. Pour 58 % des professionnels interrogés, la fréquentation sur le littoral a été supérieure à celle de la haute saison 2014. Une hausse du même ordre ressort des questionnaires concernant les grandes villes. A l’intérieur des terres, les premiers chiffres avancés rejoignent ceux de 2014.

Les Allemands arrivent en tête de la clientèle étrangère sur le littoral. Plus nombreux qu’en 2014, ils sont les premiers clients de l’hôtellerie de plein air. Les Britanniques sont les premiers clients étrangers des destinations de tourisme vert (activités sportives ou en pleine nature) mais aussi des hôtels et des grandes villes, devant les Espagnols, de plus en plus nombreux à visiter la région.

Record de fréquentation à Bordeaux

Dans la métropole Girondine, la fréquentation touristique est en hausse de 13 % pour le mois de juillet, selon les premières informations de l’office du tourisme, qui met cette progression en lien avec les nombreux palmarès obtenus par la ville et notamment celui d’European Best Destination 2015. Le 13 août, les locaux de l’office du tourisme ont accueilli 6.399 personnes, contre 4.287 au maximum en 2014. Les ventes de visites ont, elles, progressé de 16 %.

Environ 70 % des responsables touristiques implantés dans les grandes villes et sur le littoral sont optimistes pour l’arrière-saison.