Bayonne: La fréquentation des Fêtes en hausse

SOCIÉTÉ On peut parler d’une bonne cuvée pour l’édition 2015…  

M.L. avec AFP

— 

Illustration sur les Fêtes de Bayonne 2015.
Illustration sur les Fêtes de Bayonne 2015. — Bob Edme/AP/SIPA

Mercredi, le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray, a tiré le bilan des 79e Fêtes de Bayonne, qui se sont déroulées du 29 juillet au 2 août, au cours d'un point presse. L'élu était plutôt content.

Hausse de la fréquentation

Le nombre de visiteurs, en hausse, atteignait le million. En matière de « fréquentation en hausse », le maire s’appuie sur des éléments chiffrés : la fréquentation des parkings (+2,3 % par rapport à 2014) et le nombre de verres réutilisables distribués (+5 %), ainsi que sur les flux des transports en commun.

Il a aussi constaté « un déplacement significatif des Fêtes dans le temps et l’espace » : les festayres [en gascon, personnes faisant la fête) ont été plus nombreux qu’à l’accoutumée à participer aux Fêtes en journée et ont investi de nouveaux quartiers de la ville.

« Il n’y a eu aucun blessé grave sur la totalité des Fêtes, en termes de sécurité publique et de secours aux personnes les chiffres restent stables malgré la hausse de la fréquentation », a aussi souligné le sous-préfet de Bayonne, Patrick Dallennes. Il a insisté sur « l’efficacité du dispositif de sécurité mis en place au cœur des Fêtes » et des « attitudes de plus en plus responsables ». « Il n’y a pas d’agressivité générale ni de violence latente pendant ces Fêtes », a-t-il estimé.

Hausse des contrôles de police

Environ 500 policiers, 180 gendarmes, une compagnie de CRS et 180 agents d’une société privée ont été mobilisés pendant cinq jours et cinq nuits pour assurer la sécurité de l’un des plus grands rassemblements populaires au monde, mêlant musique, danse, corrida, sports et force libations.

« La hausse du nombre de contrôles de gendarmerie de 24 % n’a entraîné qu’une faible augmentation des contrôles d’alcoolémie positifs (155 pour 4.284 contrôles en 2015, contre 140 pour 3.454 contrôles en 2014) », a précisé le sous-préfet.

Hausse des vols à la tire

Seule ombre au tableau : l’augmentation du nombre de plaintes pour vols à la tire. « Les vols sont pour nous le fléau des Fêtes 2015 », a ainsi considéré le procureur de la République de Bayonne, Samuel Vuelta Simon. Plus de 230 plaintes pour vols de téléphones portables et de portefeuilles ont été enregistrées. Selon le procureur, des « groupes organisés envoient des équipes à Bayonne pour détrousser les festayres ».

Concernant les agressions à caractère sexuel, « trois dossiers sont en cours d’examen », a indiqué le magistrat, sans donner de précisions.