Bordeaux: Tenus en échec face à Angers (0-0), les Girondins ne se soucient pas du résultat

FOOTBALL Les Girondins disputaient leur troisième match amical deux semaines avant leur premier match officiel…

Marc Nouaux

— 

Les Girondins lors d'un entraînement au Haillan, le 15 juillet 2015.
Les Girondins lors d'un entraînement au Haillan, le 15 juillet 2015. — MEHDI FEDOUACH / AFP

« Les matchs amicaux ne sont pas faits pour retenir des choses collectives. » Willy Sagnol, le coach girondin, explique clairement qu’il ne se soucie guère du contenu aperçu à La Rochelle ce jeudi soir. Son équipe, entreprenante pendant 30 minutes, a finalement concédé le nul (0-0) face à Angers, promu en Ligue 1.

En faisant tourner tous les joueurs de champ (huit changements à la mi-temps puis deux autres à l’heure de jeu), Sagnol savait bien qu’il ne pouvait poser les bases collectives de son équipe. Surtout lorsque Sertic, Pellenard puis Chantôme évoluent tour à tour en défense centrale ou bien lorsque Saivet évolue milieu de terrain défensif.

« On a fait le choix de faire beaucoup tourner »

Peu importe le résultat donc, même si, sur le contenu, le coach bordelais attendait un peu plus. « En termes de jeu, je préfère le match contre La Gantoise [défaite 3-4 vendredi dernier] où on a eu pas mal d’occasions pour marquer. Si l’objectif de ces matchs-là, c’était de donner de la confiance en gagnant, on alignerait certainement des équipes différentes. »

Effectivement, le discours est assez simple. Donner du temps de jeu à tout le monde. « On a fait le choix de faire beaucoup tourner l’effectif et de donner du temps de jeu à tout le monde, insiste l’entraîneur girondin. C’est important pour nous que tout le monde monte au même niveau physique pour que le plus rapidement possible on puisse faire des choix par rapport aux matchs. »

On pourra toujours regretter la pâle deuxième période des Bordelais, qui ne se sont presque pas procurés d’occasion alors qu’en première période, ils étaient beaucoup plus dangereux. « Je pense que l’on sera prêt pour le premier match de Ligue 1, ce n’est pas quelque chose qui nous fait peur, rassure le milieu, Wahbi Khazri. Ce sur quoi il faut être très vigilant, c’est sur la préparation physique, pour être au top niveau à partir du 30 juillet. »

Traoré ou Contento en grosse difficultés

Avec un effectif au niveau de forme très hétérogène (Poundjé, Maulun en jambes, Traoré ou Contento très en difficulté), difficile donc d’établir un bilan collectif. Seulement, le temps presse puisque le premier match européen est dans deux semaines tout pile. Ceux qui sont en difficulté aujourd’hui ont intérêt à vite rattraper le retard, sous peine de regarder les premiers matchs depuis les tribunes.

Vendredi soir à Royan face à Guingamp, Sagnol emmènera sensiblement le même groupe (sauf Diabaté et Jussiê qui resteront à Bordeaux, tandis que Rolan et Carrasso seront du déplacement) et procèdera de la même manière. « Les joueurs ont quasiment fait une mi-temps, c’est une bonne séance de travail comme si on était resté au Haillan en ayant fait une séance athlétique donc je pars du principe qu’ils sont tous aptes à jouer au moins 45 minutes voire une heure soit plus. »