Cheick Diabaté, lors de la reprise de l'entraînement collectif des Girondins, le 26 juin 2015.  AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
Cheick Diabaté, lors de la reprise de l'entraînement collectif des Girondins, le 26 juin 2015. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT — AFP

FOOTBALL

Bordeaux: Les cinq raisons de suivre la préparation estivale des Girondins

Même en plein mois de juillet, il y a toujours des choses intéressantes à savoir sur un club de football…

Les Girondins sont en Autriche depuis lundi soir pour un stage d’avant-saison. Ils disputeront au cours de leur préparation cinq matchs amicaux. On a trouvé cinq bonnes raisons de suivre l’actu du club bordelais, même en plein cœur du mois de juillet.

Parce que le foot et les Girondins vous manquent

Pas de Coupe du monde ni d’Euro cette année, un mois et demi sans voir jouer Bordeaux… bref, le football vous manque. Avec l’arrivée des premiers entraînements, des premières infos concernant des blessures et les bruits grandissants autour des transferts de joueurs, vous êtes impatients et le manque de foot devient insupportable. Raison de plus pour suivre les matchs amicaux.

Parce que c’est sympa d’aller voir un match amical dans la région

Les Girondins se produiront bien (sauf annulation de dernière minute) à trois reprises dans la région. Le 16 juillet à La Rochelle face à Angers, le 17 à Royan contre Guingamp et enfin, le 23 à Bergerac contre Clermont. L’occasion pour ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir rallier Bordeaux pendant la saison d’assister à un match de leur équipe favorite dans leur ville ou département. Ce sera sympa d’aller voir jouer les pros dans une ambiance décontractée (saucisses-merguez-ventrêches et barquettes de frites) qui ne ressemble pas à celle que l’on voit autour des stades de Ligue 1.

Parce que Cheick Diabaté est de retour

Absent depuis le mois de décembre 2014, Cheick Diabaté a repris l’entraînement collectif après sa blessure au genou. L’attaquant malien, meilleur buteur du club en 2013 et 2014, vaut à lui seul le détour. Ses déclarations fraîches, son style atypique, son sourire communicatif mais surtout ses buts ont forcément manqué au public bordelais.

Parce que pendant les prépas, on a toujours l’impression que tout va changer

Discours ambitieux et optimistes, joie de vivre, émulation et redistribution des cartes… bref, l’été, on a toujours l’impression qu’il se passe quelque chose au sein d’un groupe. Et si, celui qui était remplaçant l’an passé, se révélait être un des tauliers de la saison suivante ? Cette pointe de naïveté ou d’optimisme alimentée par des discours ambitieux de joueurs qui ont « enfin compris » ou qui ont « changé quelque chose dans leur préparation » est une des raisons qui nous pousse à aimer la préparation estivale au point d’être impatient d’assister aux premières rencontres officielles de la saison.

Pour voir qui est celui qui a pris le plus de poids pendant les vacances

Cure à Murano ou excès à Ibiza ? Comment les joueurs ont-ils géré leur intersaison ? Le comportement de chaque élément est scruté avec soin par le préparateur physique et l’entraîneur lors de la reprise. L’an passé, par exemple, on semblait voir un Mariano emprunté lors des tours de terrain tandis que Faubert, de retour d’une cure d’amincissement, semblait plus affuté que jamais. Des pronostics pour cette saison ?