Jambon de Bayonne: Sa commercialisation vient juste d'être autorisée aux Etats-Unis

COMMERCE La réglementation américaine est très stricte pour l'importation de viande...

E.P. avec AFP

— 

Illustration d'une recette à base de jambon de Bayonne
Illustration d'une recette à base de jambon de Bayonne — Bruce Yuan-Yue B/SUPERSTOCK/SIPA

C’est une très bonne nouvelle pour Delpeyrat. La commercialisation du jambon de Bayonne a démarré aux Etats-Unis cette semaine, après cinq ans de travail pour obtenir l’agrément sur ce marché très difficile à pénétrer pour les produits français à base de viande.

« Les premiers jambons sont arrivés sur le sol américain (…) C’est la première fois que l’on vend du jambon de Bayonne aux Etats-Unis », a déclaré Dominique Duprat, directeur général adjoint de Delpeyrat, en déplacement de dimanche à mardi à New York pour un grand salon agroalimentaire.

Les jambons de Bayonne, protégés par une Indication géographique protégée (IGP), avaient obtenu dans leur ensemble l’agrément pour l’export vers les Etats-Unis en juillet 2014. Il a ensuite fallu attendre un an, temps de séchage du jambon, pour pouvoir les vendre. Delpeyrat, qui revendique 70 % de la production française, est la première entreprise à les commercialiser outre-Atlantique.

Long processus de mise en conformité

L’accès au marché américain pour les produits carnés français est techniquement très difficile car « il n’y a pas reconnaissance automatique de l’agrément communautaire ; il faut suivre tout un processus de mise en conformité avec la réglementation américaine », explique-t-on à la Direction générale de l’alimentation (DGAL).

Les Américains exigent notamment « la présence quotidienne d’inspecteurs d’État dans les établissements de transformation tels que ceux qui produisent du jambon de Bayonne alors que le système européen est basé sur une inspection à des fréquences plus espacées basées sur une analyse des risques », ajoute la DGAL.

Les Américains, déjà gros consommateurs de jambon de Parme

Dominique Duprat s’est réjoui du « travail d’équipe » réalisé avec l’interprofession du jambon de Bayonne et les autorités américaines et françaises.

L’entreprise a réalisé des « investissements matériels et dans la formation des équipes, afin que les produits répondent à tous les critères américains », a dit Dominique Duprat.

Un important travail commercial a aussi été réalisé, pour faire goûter le jambon aux Américains, qui sont déjà les premiers consommateurs de jambon de Parme au monde, à hauteur de 2.500 tonnes par an, selon Delpeyrat. Le groupe espère arriver à exporter 250 tonnes de jambon de Bayonne par an aux Etats-Unis d’ici à trois ans.

Depuis mars, le jambon de Bayonne est aussi commercialisé en Chine.