Bordeaux: Ils lancent un atelier de fabrication de sodas à base de fruits de la région

CONSOMMATION A 25 et 27 ans, ils viennent de créer leur société « La Manufacture de soda » qui produit des boissons à base de fruits récoltés à moins de 200 kilomètres de Bordeaux...

Elsa Provenzano
— 
François Delmas Saint Hilaire et Marion Gaudicheau ont crée leur société de production de soda.
François Delmas Saint Hilaire et Marion Gaudicheau ont crée leur société de production de soda. — La Manufacture de Soda

« La Manufacture de soda », c’est leur petite entreprise. Et quand ils parlent, ils ont les yeux qui pétillent. François Delmas Saint Hilaire, 27 ans, et Marion Gaudicheau, 25 ans, se sont rencontrés lors de leurs études en agroalimentaire, à Toulouse, qu’ils ont terminées il y a trois ans. Lui a décroché un poste à la chambre d’agriculture de la Gironde mais elle n’a pas trouvé d’emploi à Bordeaux. Ils décident alors de créer une société ensemble, avec l’ambition de parvenir à créer un poste viable pour la jeune femme.

Ils commencent leurs démarches en janvier 2015. Après une étude de marché et les encouragements de leurs proches, ils viennent de sauter le pas il y a quelques semaines en se lançant dans la production d’une boisson pétillante à base de jus de fruits cultivés à moins de 200 kilomètres autour de Bordeaux. Même les bouteilles en verre de 20 cl sont fabriquées près de la capitale Girondine, à la Réole. Ils ont aussi tenu à développer un système de flash code qui permet au client de connaître la provenance des fruits utilisés dans la boisson et le producteur qui les a cultivés.

Des sodas peu caloriques

La première boisson, à la pomme, a été lancée il y a deux mois et la seconde à la fraise, il y a un mois et demi. « Quand on est adulte et qu’on a le palais plus développé qu’un enfant, on trouve les sodas classiques trop sucrés, on a envie d’autre chose », estime François Delmas Saint Hilaire. Leurs sodas qui contiennent autour de 65 calories, sont beaucoup moins sucrés que les sodas classiques et ils ne contiennent pas de colorants. Déguster leur soda à la pomme : « c’est comme croquer dans une pomme », assurent-ils. Pour le moment, les sodas sont à la carte de dix établissements Bordelais, des bars et des restaurants, qui le vendent à un tarif approchant les 3,80 euros.

 

Un soda à la fraise concocté par la Manufacture de Soda. - La manufacture de soda

 

Les sodas évolueront en fonction des saisons. En ce moment ce sont les fraises qui sont pressées dans leur petit atelier, installé au centre-ville, suivront les raisins en septembre, puis les citrons en novembre et décembre. « On a trouvé un producteur de citrons passionné qui est installé dans les Landes et qui propose des variétés très anciennes et très parfumées », s’enthousiasme la jeune femme. L’hiver, les boissons seront concoctées à base de poires et de pommes. « On veut fonctionner comme dans le vin avec des millésimes à chaque récolte », précise Marion Gaudicheau, qui raconte qu’ils ont été aidés par des amis viticulteurs dans leur projet, puisque le processus de fabrication comporte des similitudes avec la vinification.

Des livraisons en triporteur

Les fruits leur sont livrés par les producteurs dans leur atelier. ils sont ensuite broyés, pressés et envoyés dans une cuve réfrigérée. Seuls la gazéification et l’embouteillage sont confiés à un prestataire local, par manque de place pour le moment. Leur ambition à terme de vendre entre 2000 à 3000 bouteilles par an, ce qui permettrait à Marion Gaudineau de pouvoir se verser un salaire correct.

Le couple a acquis un triporteur pour assurer les livraisons en centre-ville et espère que d’autres professionnels leur feront confiance. « On peut être très réactif et livrer nos boissons 24 h seulement après la commande », souligne Marion Gaudineau.

« La Manufacture de soda » dispose d’une page Facebook pour ses actualités.