Bordeaux: Pour eux, le tram'bus a déjà gagné la bataille contre le tramway

MOBILITE Les membres de l'association Trans'Cub militent pour ce mode de transport dans l'agglomération bordelaise, et ont sorti une étude de la métropole qui va dans leur sens...

Mickaël Bosredon

— 

Hervé Harduin, Jacques Dubos et Denis Teisseire, membres de l'association Trans'Cub à Bordeaux
Hervé Harduin, Jacques Dubos et Denis Teisseire, membres de l'association Trans'Cub à Bordeaux — M.BOSREDON/20MINUTES

Transportée de joie. A une semaine de l'examen par la cour d'appel de Bordeaux de l'annulation par le tribunal administratif des déclarations d'utilité publique des projets de ligne D du tramway et de tram-train du Médoc, l'association Trans'Cub, à l'origine des recours, vient de mettre la main sur une véritable pépite, assure-t-elle.

Dans le cadre de la concertation publique qui vient de s'ouvrir concernant un autre projet de transport dans l'agglomération bordelaise, surnommé « Ligne E » pour le moment, et qui prévoit une desserte en bus à haut niveau de service (que Tran'sCub préfère appeler Tram'Bus, un matériel entre le tram et le bus) entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc, elle a trouvé « une étude de la métropole de Bordeaux qui affirme que le tramway n'est pas rentable », a annoncé ce mercredi Denis Teisseire, membre de Trans'Cub, lors d'une conférence de presse.

Le tramway rentable seulement à partir de 2.500 voyageurs en heure de pointe

Cette étude réalisée par Systra fait état de projections de fréquentation de l'ordre de « 1.350 voyageurs en heure de pointe » sur la ligne E, alors que le tramway « n'est rentable qu'à partir d'une fréquentation de 2.500 voyageurs en heure de pointe, selon une estimation du SDODM (Schéma Directeur Opérationnel des Transports Métropolitain) adopté par le Conseil de CUB le 29 avril 2011. » L'étude conclut que la solution en tram'bus est donc la plus pertinente.

Or, le tram'bus, c'est précisément le mode de transport que défend Trans'Cub pour la ligne D, au contraire de la métropole qui préfèrerait un tramway. « Ce qui vaut pour la ligne E, vaut encore plus pour la ligne D, puisque pour cette dernière les projections de voyageurs les plus optimistes font état de... 1.100 personnes à l'heure de pointe » jubile Jacques Dubos, président de Trans'Cub.

« La métropole doit abandonner son projet de tramway »

Pour l'association, qui ne remet pas en cause le tracé de la ligne D qui prévoit de relier les Quinconces à Eysines, la métropole elle-même va donc dans son sens avec cette étude. « De plus le document conforte la décision des juges du tribunal administratif qui s'étaient appuyés sur l'insuffisance de l'évaluation socio-économique de cette ligne. »

Les représentants de l'association se montrent donc confiants avant le nouvel examen le 30 juin de leur recours par la cour d'appel, puisque la métropole a contesté la décision du tribunal administratif. « Mais quelle que soit la décision de la cour d'appel, nous estimons qu'au regard de ces nouveaux éléments, la métropole doit abandonner son projet de tramway au profit d'un tram'bus » insiste Jacques Dubos.

Le tram'bus est « d'un confort équivalent au tram, mais moins cher »

Les représentants estiment que le tram'bus, « d'un confort équivalent au tramway », coûte bien moins cher, de l'ordre de cinq millions d'euros du kilomètre contre 26 millions d'euros pour le tramway. « Il est même légèrement plus rapide, permet des liaisons directes entre les deux terminus, et est plus facile à construire » assure Hervé Harduin, autre membre de Trans'Cub.

Voici l'esquisse d'un projet de tram'bus tel qu'il pourrait en circuler sur la ligne E:

esquisse d'un projet de tram'bus de Van Hool - NO CREDIT

Roulant dans des voies dédiées et séparées du reste de la circulation, on en trouve notamment à Metz, Nîmes et en projet à Bayonne