Gironde: Décision reportée concernant la ferme des 12.000 porcs

ENVIRONNEMENT La demande d'autorisation devait être examinée le 20 juin, mais est repoussée le temps d'examiner de nouvelles analyses hydrogéologiques...

M.B.

— 

Illustration d'un élevage de porcs.
Illustration d'un élevage de porcs. — SIPANY/SIPA

La décision concernant le projet controversé d'extension d'une porcherie à Saint-Symphorien, en Sud-Gironde, est à nouveau reportée. Selon Sud-Ouest, la Direction départementale de la protection des populations de Gironde (DDPP) a indiqué qu'un nouveau sursis à statuer d'une durée maximale de 6 mois vient d'être pris sur ce dossier. L'administration réclame de nouvelles analyses hydrogéologiques, qui seront ensuite transmises au préfet. Il prendra le temps d'analyser ces nouveaux éléments avant de rendre sa décision.

La société d’élevage porcin Le Lay, implantée à Saint-Symphorien, veut étendre son exploitation et la faire passer de 7.655 à 11.602 porcs. Surnommé « ferme des 12.000 porcs », ce projet est qualifié de « ferme-usine » par les opposants, parmi lesquels de nombreuses associations de protection de l’environnement (Landes Environnement Attitude, la Sepanso Gironde et Aquitaine et Agir pour l’Environnement) qui pointent les dangers de pollution des sols et du milieu aquatique. Une pétition lancée à l’initiative de la Confédération Paysanne Gironde réunit aujourd’hui plus de 50.000 signatures.

Avis défavorable du commissaire-enquêteur

Le commissaire enquêteur a émis, fin mars, un avis défavorable sur le projet, dans le cadre de l’enquête publique, estimant que « le projet d’extension de l’élevage et du plan d’épandage n’est pas compatible avec les enjeux prioritaires de ce territoire en matière de la qualité de la ressource en eau et de la préservation des milieux aquatiques. »

S'il voyait le jour, ce projet ferait de cette porcherie, qui est déjà l'une des quatre plus grosses de Gironde, la plus importante du département et l'une des principales de la région.