Charente Maritime: Deux médecins se disputent, retardant une intervention urgente

FAITS DIVERS Le centre hospitalier de Royan estime que la brouille entre les deux urgentistes a entraîné un retard de 26 minutes pour l'équipe du Smur...  

E.P.

— 

Google map de Royan, en Charente-Maritime.
Google map de Royan, en Charente-Maritime. — 20 MINUTES

Le moment était mal choisi… Le docteur Aziz, médecin urgentiste du centre hospitalier de Royan, et le docteur Bello, son confrère du Service d’aide médicale urgente (SMUR) se sont disputés alors qu’une urgence vitale devait être prise en charge, mi-mars.

Juste après les faits, le centre hospitalier de Royan a décidé de suspendre le docteur Aziz, faisant valoir que l’altercation entre les deux hommes avait entraîné un « retard inadmissible de vingt-six minutes pour l’équipe du Smur (Service mobile d’urgence et de réanimation) » qui intervenait sur une urgence vitale, rapportent nos confrères de Sud-Ouest.

Suspendu à la fin de son arrêt de travail

Le tribunal administratif de Poitiers vient d’être saisi en urgence par le docteur Aziz qui conteste sa suspension. Mais le médecin étant en arrêt de travail, le tribunal administratif estime que la condition d’urgence n’est pas établie, puisque la suspension n’interviendra qu’à la fin de cet arrêt. Et le médecin continuera à percevoir son salaire.

De nombreuses procédures ont été déclenchées : en plus du centre hospitalier et du tribunal administratif, le Centre national de gestion, l’Agence régionale de santé, le Conseil départemental de l’ordre des médecins et le procureur sont saisis d’une plainte. A l’origine du différend entre les deux hommes, l’opposition du docteur Aziz à la présence d’un infirmier au sein de l’équipe du Smur.