Bordeaux: Des chefs cuisinent à partir d'invendus et distribuent leurs plats au public

GASTRONOMIE Sous le parrainage du chef François Adamski, meilleur ouvrier de France, un grand banquet anti-gaspillage est organisé jusqu’à 22 h, en continu, ce mercredi…

Elsa Provenzano

— 

A Bordeaux, le 3 juin, des repas à base d'invendus ont été confectionnés par des chefs. Lancer le diaporama
A Bordeaux, le 3 juin, des repas à base d'invendus ont été confectionnés par des chefs. — E.Provenzano / 20 Minutes

Piles de cagettes de radis à éplucher, montagnes de fraises à nettoyer, volailles à découper : vers 11 h, ce mercredi, place Pey-Berland, une quarantaine de chefs, des commis et des bénévoles s’activent dans tous les sens sous le chapiteau dressé pour l’occasion. Ils ont reçu il y a peu de temps les invendus donnés par des supermarchés (Auchan Mériadeck, Métro, Sainfruits, Localbio) et improvisent avec ce qu’ils découvrent pour concocter plus 8.000 doses à distribuer au public, et le convaincre ainsi, de moins jeter de denrées alimentaires.

Cuisiner avec des invendus et des légumes moches

« On veut montrer aux gens qu’on peut cuisiner avec des produits invendus et des légumes moches, en les travaillant un peu plus », explique Olivier Straehli, chef cuisinier qui anime la Maison des Cinq sens à Saint-Augustin, la structure qui co-organise cet événement, avec le Centre Ressource d’Ecologie Pédagogique d’Aquitaine (CREPAQ) et son Réseau pour éviter le gaspillage alimentaire (Régal).

« Avec des bananes un peu piquées, on peut faire des glaces, des smoothies ou des crumbles par exemple », détaille Olivier Straehli, qui œuvre à rééduquer les gens aux fruits de saison dans la structure de la Maison des cinq sens. Sous la tente, fricassées d’agneau, de volailles, ratatouille, riz crémeux, crumble aux fraises se préparent dans la bonne humeur.

François Adamski en parrain

L’ancien chef du « Gabriel », meilleur ouvrier de France et Bocuse d’or, François Adamski, est le parrain de cet événement. « Le gaspillage de produits consommables est important et c’est anormal », estime le chef qui espère contribuer à faire changer les états d’esprit à ce sujet. Pour l'occasion, il prépare un plat composé d’huîtres, de concombres, de betteraves et de pommes, servi avec une émulsion iodée. En dessert, il prévoit un fromage blanc et une compotée à base de fraises et de bananes. Il prépare environ 200 portions pour le public. Le chef compte rouvrir un établissement à Bordeaux, ou dans sa région, dans les mois à venir.

Inspiré de l’émission « Gaspillage Alimentaire, les chefs contre-attaquent » diffusée sur M6, l’initiative espère permettre la distribution de plus de 8000 portions, et dépasser ainsi le chiffre enregistré à Lille.