Gironde: Un homme condamné pour avoir pendu son chien

JUSTICE Le quadragénaire a écopé de 3 mois de prison avec sursis et ses chiens lui ont été confisqués…

E.P.

— 

Illustration d'un bouledogue français.
Illustration d'un bouledogue français. — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Un homme de 45 ans était jugé à Marmande lundi pour « sévices graves ou acte de cruauté envers un animal ». Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis, confiscation de ses neuf bouledogues français (au profit d’une association protectrice des animaux), interdiction de détenir des chiens pendant cinq ans, 500 euros de dommages et intérêts et 500 euros au titre du Code de procédure pénale à l’intention de la Société protectrice des animaux, qui s’était constituée partie civile dans cette affaire, rapporte Sud-Ouest.

Il avait filmé la pendaison

L’homme a pendu sa chienne Etam en juin 2013. C’est un autre éleveur, à qui il avait envoyé la vidéo de la pendaison de l’animal, qui a porté plainte à la gendarmerie. Il a raconté qu’un mail indiquant « Une fois on pardonne, une deuxième fois on sévit » accompagnait l’enregistrement. Le quadragénaire, qui dit élever des chiens depuis de nombreuses années, raconte qu’il s’est rendu compte qu’Etam avait agressé un autre de ses chiens, qu’il avait fallu amputer, quand elle a recommencé. « Lorsque je suis entré dans l’enclos, il y avait du sang partout, une vision d’horreur. Alors j’ai perdu pied et j’ai fait cet acte… », explique-t-il.