Bordeaux: Vainqueur face à Gloucester (23-22), l’UBB jouera la Champions Cup l’an prochain

RUGBY L’Union a battu le club anglais en inscrivant un drop dans les ultimes secondes du match…

Marc Nouaux

— 

L'UBB de Jandre Marais, ici face à Bayonne, le 26 mai 2015, jouera en Champions Cup la saison prochaine. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
L'UBB de Jandre Marais, ici face à Bayonne, le 26 mai 2015, jouera en Champions Cup la saison prochaine. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT — AFP

Quel scénario! Dimanche soir, l’UBB s’est imposée (23-22) face aux Anglais de Gloucester, lors du barrage permettant d’obtenir un billet pour la Champions cup la saison prochaine. Une victoire obtenue dans les ultimes secondes grâce à un drop de Pierre Bernard. Pourtant, le succès a été long à se dessiner pour une équipe bordelo-béglaise dominée d’entrée de jeu.

L’UBB était menée de 16 points après 33 minutes

La première demi-heure a été extrêmement compliquée face à un adversaire plus expérimenté. Rapidement, Gloucester a pris les devants et a compté jusqu’à seize points d’avance, profitant notamment de l’indiscipline des Girondins et d’un essai marqué en contre. En inscrivant ses premiers points à la 29e minute grâce à une pénalité, l’Union s’est remise à l’endroit avant de mettre un essai en contre par l’intermédiaire de Talebula, auteur d’une course de 80 mètres. En revenant à six points juste avant la pause, elle s’est complètement relancée.

En deuxième période, profitant du vent dans le dos, l’UBB s’est montrée plus à son avantage, dominant territorialement et passant devant au score pour la première fois du match, grâce à un nouvel essai de Talebula (57e), consécutif à une bonne prise d’initiative de Bernard, relayé par Marais et Rey.

Une récupération de balle à quinze secondes de la fin

Devant au score et dominateurs dans le jeu, les Girondins ont pourtant failli tout perdre lorsque Bernard s’est troué deux fois. En ne trouvant pas une touche sur une pénalité, tout d’abord, puis en dévissant une chandelle dans la minute qui a suivi. Sanctionnée dans la foulée, l’UBB a encaissé une pénalité à neuf minutes du terme de la rencontre.

Les Anglais se sont alors montrés sereins, conservant le ballon et dictant un faux-rythme lors des trois dernières minutes. Mais au prix d’un superbe conteste de Chalmers, l’Union a récupéré une dernière munition à quinze secondes du coup de sifflet final. Bernard, buteur malheureux la semaine dernière à Toulouse (onze points perdus au pied), s’est rattrapé en offrant la qualification à son équipe. Un finish haletant pour une place en phases de poule de la grande Coupe d’Europe.