Equité demandée au tribunal pour des jumeaux sans papiers

©2007 20 minutes

— 

Un jumeau expulsable, l'autre non. Le commissaire du gouvernement de la cour administrative d'appel de Bordeaux a demandé jeudi l'annulation de l'arrêté de reconduite à la frontière pris par le tribunal administratif à l'encontre de Mourad Bouchraa, 19 ans, le 26 mai 2006. Son frère jumeau avait, quant à lui, été autorisé par le même tribunal à rester en France, par une décision du 10 juillet 2006 annulant son arrêté de reconduite à la frontière.

La préfecture de la Gironde a commis « une erreur manifeste d'appréciation », a estimé le commissaire du gouvernement, en prenant deux arrêtés de reconduite à la frontière contre les deux adolescents. Mourad et Mounsef Bouchraa sont arrivés illégalement en France en 2004, à l'âge de 15 ans, puis pris en charge par la Fondation d'Auteuil de Blanquefort en 2005. Chassés par leur famille marocaine, ils n'ont pas gardé de liens avec elle et suivent actuellement une formation professionnelle. Leur avocat, Me Pierre Landete, a dénoncé jeudi un dossier « ubuesque ». La cour a mis son arrêt en délibéré.