Bordeaux: L’UBB prête pour son premier grand défi européen

RUGBY L’Union se déplace en Angleterre dimanche pour y affronter Gloucester…

Marc Nouaux

— 

Sofiane Guitoune, le trois-quarts de l'UBB lors d'un match à Toulouse joué le 23 mai 2015. AFP PHOTO/ REMY GABALDA
Sofiane Guitoune, le trois-quarts de l'UBB lors d'un match à Toulouse joué le 23 mai 2015. AFP PHOTO/ REMY GABALDA — AFP

Cette fois, l’UBB y est. Dimanche à 18h, elle jouera à Worcester un barrage face à Gloucester afin d’essayer de se qualifier pour la première Champions cup de sa jeune histoire. En cas de revers, elle devra se contenter du challenge européen, pour la cinquième saison consécutive. Cette rencontre représente un cap à franchir pour le club bordelo-béglais qui est passé à côté d’une fin de saison en apothéose en Top 14 en s’inclinant à Toulouse la semaine dernière.

« J’ai eu des grosses déceptions ici mais celle-là était la plus douloureuse, reconnaît le troisième ligne, Hugh Chalmers. Mais ce n’est pas là que l’on a perdu la sixième place, ce match, c’est un peu une représentation de notre saison. » La déception ravalée, l’Union est maintenant tournée vers cet objectif anglais. Mais elle a laissé tellement de plumes à Toulouse sur le plan physique et moral qu’il va lui être difficile de remettre autant d’énergie.

« L’équipe a progressé »

« Je pense que l’on est obligé, on aime ça, c’est pour ça que l’on fait ce métier, assure pourtant Chalmers. Je ne sais pas comment on ne peut pas avoir la rage si on est dans le dur contre Gloucester. Je ne comprendrai pas qu’on ne l’ait pas. »

Dès mardi matin, le manageur, Raphaël Ibanez, a affiché la couleur, empruntant un discours résolument offensif. « N’en déplaise à certains esprits chagrins, voire jaloux, je pense que l’équipe a progressé. Beaucoup d’équipes aimeraient être à notre place. »

Gloucester a joué 110 minutes le week-end dernier

L’UBB aura-t-elle les moyens de gagner en Angleterre alors qu’elle éprouve régulièrement du mal à s’imposer en déplacement ? L’exploit est en tout cas loin d’être impossible car la dynamique est actuellement bonne, le groupe est revenu quasiment au complet et les joueurs de Gloucester ont dû batailler 110 minutes le week-end dernier et ont donc laissé des plumes.

De toute évidence, les joueurs voient cette rencontre comme un révélateur de leur saison. Même si la phase régulière du Top 14 est terminée, ils ne veulent toujours pas dresser de bilan malgré leur septième place acquise, le meilleur classement depuis qu’ils ont accédé à l’élite. Une façon de montrer toute l’importance qu’ils accordent à ce match de barrage.