Bordeaux: Les conducteurs de bus/tram en grève, ce vendredi et samedi

TRANSPORTS Les chauffeurs de bus refusent d'inciter les voyageurs à valider lorsqu'ils montent, craignant d'être exposés aux agressions...

Elsa Provenzano

— 

Illustration d'un bus du réseau Bordelais - Photo : Sebastien Ortola
Illustration d'un bus du réseau Bordelais - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

La circulation des bus et tram sera perturbée vendredi et samedi en raison d’un mouvement de grève des conducteurs, à l’appel de plusieurs syndicats (CFDT, FO, CGT et CFTC). Les trois lignes de tram circuleront de 6 h 30 à 20 h 30 avec des rames toutes les 8 minutes. Et les bus circuleront aux mêmes horaires, avec une fréquence de 15 minutes environ. Kéolis, délégataire de service public auprès de la Métropole, s’attend à un taux de grévistes de 53 % vendredi et de 45 % samedi.

Davantage exposés aux agressions ?

Kéolis demande aux conducteurs de bus d’inciter les voyageurs à valider lorsqu’ils montent à bord. Une mesure décriée par les conducteurs (de bus et de tram car ils sont tous polyvalents) qui craignent de devoir faire face à davantage d’agressions. « Les conducteurs n’acceptent pas d’être exposés seuls pour essayer de faire baisser le taux de fraudes, alors que sur un réseau comme Bordeaux il n’y a que 25 contrôleurs sur le terrain par jour et un taux de contrôle de 4 % », explique la CFDT dans un communiqué.

« Sur les lignes où la validation encouragée à l’entrée (VEE) est mise en place on observe une baisse des incivilités. On demande en fait aux conducteurs de jouer un rôle de chef de bord et d’être ainsi associés à la lutte contre la fraude », estime Hervé Lefèvre, directeur général de Keolis Bordeaux Métropole.