Bordeaux: La SNCF va utiliser un drone pour inspecter le toit de la gare Saint-Jean

INSOLITE L’engin servira à survoler des zones difficilement accessibles à des techniciens…

Mikael Libert

— 

Un drone de type multicoptère.
Un drone de type multicoptère. — Sam McNeil/AP/SIPA

Survol autorisé. La SNCF a annoncé, vendredi, qu’elle allait utiliser un drone pour visiter les installations se trouvant sur la toiture de la gare de Bordeaux Saint-Jean.

Si les conditions météorologiques le permettent, l’opération devrait se dérouler pendant trois jours, du 27 au 29 mai. Le transporteur ferroviaire à l’intention de réaliser une cartographie complète des installations présentes sur l’ensemble de la toiture de la gare bordelaise.

Autorisation obtenues

Pour cette mission, la SNCF a fait appel à Philippe Bortolussi, ingénieur Construction, et à son appareil : un drone de type multicoptère équipé d’une caméra. La législation en vigueur est très stricte en ce qui concerne les survols en agglomération. Mais, pas de panique, la compagnie ferroviaire assure que « toutes les autorisations » ont été demandées, et obtenues, notamment auprès de la préfecture, de la ville et de la Direction de l’aviation civile (DGAC).

Détection de l’usure prématurée

Le drone et son opérateur réaliseront des photographies en haute définition qui permettront de « connaître l’emplacement précis de l’ensemble des matériels situés sur le toit de la gare et à visualiser toutes les faces de la toiture », explique la SNCF. Les images récoltées pourront aussi servir à détecter « une usure prématurée sur les couvertures ou sur les descentes d’eaux pluviales ».

La matinée du 27 sera consacrée à la mise en place et à la sécurisation de l’espace de survol, situé devant le restaurant Mc Donald’s. Le premier vol de l’engin est prévu le 28, entre 14 h 30 et 17h. D’autres vols auront lieu le lendemain.