Bordeaux: Un nouveau repaire pour les geeks, au parc des expos

FESTIVAL La première édition du Bordeaux Geek Festival se tient jusqu'au 17 mai...

Elsa Provenzano

— 

A Bordeaux, le 15 mai 2015, le salon des geeks bordelais est organisé du 14 au 17 mai. Lancer le diaporama
A Bordeaux, le 15 mai 2015, le salon des geeks bordelais est organisé du 14 au 17 mai. — E.Provenzano / 20 Minutes

Le visiteur non averti peut avoir quelques surprises en débarquant au Bordeaux Geek festival (BGF) qui tient sa première édition jusqu’au 17 mai, au parc des expositions. Il peut croiser un festivalier Pikachu en train de se déhancher sur une musique de jeux vidéo, des adolescents habillés comme s’ils sortaient d’un manga et des fans de Star Wars ou du Seigneur des Anneaux, déclamant des répliques cultes au détour d’une allée. L’association Mandora qui organise l’événement en partenariat avec Congrès et Expositions de Bordeaux est connue pour son festival Animasia.

Une grande place accordée à la culture japonaise

Inès et Sarah, 15 ans, font partie d’une bande de copines «cosplayées» (habillées comme leurs héros de mangas ou films d’animation japonais) et sont très excitées de participer à cette première édition du BGF. «Il n’y a pas beaucoup de rendez-vous de ce genre ici, ce n’est pas comme à Paris. Et c’est mieux que Japan expo, il y a plus d’espace», commente Inès. Toutes les deux participeront avec quatre autres copines au défilé de Cosplay qui se déroule ce samedi, lors du festival.

Tous les cosplayers ne sont pas des lycéens. Christelle, 38 ans, arbore fièrement une longue chevelure bleue et un costume japonisant. Originaire de Marmande, elle est très emballée par ce nouvel événement Bordelais, déplorant aussi que la plupart des manifestations «geeks» se passent dans la capitale. Elle appartient à une communauté de jeux vidéo en ligne et confie que chez elle si elle a une décoration japonaise assez sobre «il y a plein d’ordinateurs partout». Elle a déjà repéré auprès des exposants, posters et éléments de déco qui collent à son univers.

«On a vite fait le tour»

Parmi les visiteurs du salon, on trouve aussi des geeks beaucoup moins extravagants. Eléonore, 28 ans, ne se définit pas vraiment comme geek mais côtoie des gens qui le sont. Elle s’est rendue au festival « pour être en phase avec eux » et a surtout apprécié les expositions de posters, de sérigraphies d’artistes. Christelle, 26 ans, et Christophe, 19 ans, ont eux profité de leur passage à la foire internationale de Bordeaux pour faire un crochet au festival. Ils estiment que la manifestation est très marquée par la culture japonaise alors qu’eux sont attirés majoritairement par les séries, films et BD américains. «Ils ont fait des efforts, il y a un peu de tout mais on a vite fait le tour», commente Christophe. «J’ai quand même bien aimé la cabine du Doctor who et la Dolorean !», ajoute Christelle.

Ce jeudi matin on ne se bouscule pas au BGF et les exposants espèrent qu’un pic de fréquentation aura lieu ce samedi. L’un des stands «Lady Gadget», est tenu par Aline et Axelle qui ne travaillent que sur ce type de salon. Elles estiment que la manifestation a commencé «en douceur». Elles sont présentes dans un salon différent chaque week-end, partout en France. Les deux gérantes se rendent trois à quatre fois par an en Corée, pour y collecter tout un tas de gadgets et elles font fabriquer des oreilles d’animaux, baptisés kyoties, et qu’on retrouve sur quasiment tous leurs produits.

Les organisateurs attendent environ 20.000 festivaliers, sur quatre jours.