Bordeaux: Le Nouveau stade «ne va pas augmenter les ambitions», tempère Jean-Louis Triaud

FOOTBALL Le président des Girondins de Bordeaux a tenu à préciser que son club ne ferait pas de folies…

M.N.

— 

Le président des Girondins de Bordeaux Jean-Louis Triaud.
Le président des Girondins de Bordeaux Jean-Louis Triaud. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

«Ce n’est pas l’outil qui fait l’ouvrier.» Par cette phrase, Jean-Louis Triaud, le président des Girondins, se veut modérateur d’enthousiasme. Non, ce n’est pas parce que son club entre dans un nouveau stade, aussi grandiose soit-il, qu’il faut parler de nouveaux objectifs.

«Ce n’est pas parce qu’il y a un Nouveau stade que l’ambition va augmenter et que le budget va connaître une hausse de manière substantielle», a-t-il ajouté, afin de bien faire comprendre que Bordeaux n’a pas les moyens, aujourd’hui, de boxer dans une autre catégorie. «Les ambitions sont les mêmes, à savoir essayer de se qualifier le plus souvent possible pour l’Europe.»

Et la perspective de voir arriver un Yohann Gourcuff en tête de gondole? «On n’a pas absolument besoin d’une tête de gondole mais cela ne veut pas dire qu’on ne serait pas heureux de le revoir à Bordeaux», a habilement répondu le président bordelais qui a également tenu à rassurer quant au taux de remplissage de sa nouvelle enceinte, évoquant le confort nouveau (protection de la pluie, accès et environnement) qui pourrait attirer davantage de spectateurs au stade.