Valls à Bordeaux pour défendre la motion Cambadélis

POLITIQUE Le Premier ministre s'engage personnellement pour la première fois dans la bataille du congrès...

M.B. avec AFP

— 

Le Premier ministre Manuel Valls sur le perron de l'Elysée à l'issue du Conseil des ministres le 22 avril 2015
Le Premier ministre Manuel Valls sur le perron de l'Elysée à l'issue du Conseil des ministres le 22 avril 2015 — MIGUEL MEDINA AFP

Manuel Valls se rend mardi soir à une réunion de militants socialistes à Cenon, près de Bordeaux, pour défendre la motion «A» de Jean-Christophe Cambadélis pour le prochain congrès PS de Poitiers, a-t-on appris auprès de son entourage.

S'il a déjà signé en tant que militant la motion portée par le premier secrétaire du PS, le Premier ministre s'engage ainsi personnellement pour la première fois dans la bataille du congrès de début juin.

«Manuel Valls est chef de la majorité», a souligné l'entourage du chef du gouvernement auprès de l'AFP. «Il est dans une volonté de rassemblement autour de la motion majoritaire, il sera à Bordeaux dans cette démarche de pédagogie et de conviction en vue de rassembler les socialistes autour de Jean-Christophe Cambadélis», a-t-on fait valoir. Jusqu'à présent, Manuel Valls avait plutôt pris soin de ne pas s'impliquer directement.

Vote des militants les 21 et 28 mai

Quatre motions sont en lice en vue du congrès de Poitiers début juin, dont la A, «le renouveau socialiste» avec pour premier signataire Jean-Christophe Cambadélis, qui est aussi soutenue par Manuel Valls et Martine Aubry, et la B «A gauche pour gagner», qui réunit l'aile gauche du parti avec le frondeur Christian Paul en tête. Les militants se prononceront avant le congrès lors de deux votes, les 21 et 28 mai.

Comme pour tous les déplacements liés au Parti socialiste, Manuel Valls se rend à Cenon hors de ses fonctions officielles de Premier ministre.