La droite à l'aise dans son jardin

©2007 20 minutes

— 

Tous les candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin sont aujourd'hui déclarés. Pour la Gironde, ils seront 143 à se disputer onze sièges de députés. 20 Minutes s'intéresse aujourd'hui aux cinq circonscriptions rurales du département.

· Médoc (5e) Après de longues discussions internes, c'est Pascale Got, une proche du maire de Blanquefort, qui a été investie par le PS pour affronter le sortant Jean-François Régère (UMP). Stéphane Saubusse, qui s'est fait connaître dans la mobilisation contre le grand contournement est candidat pour les Verts et Jean-Francis Séguy représentera le CPNT en cette terre de chasseurs.

· Bassin d'Arcachon et Sud-Gironde (8e) Dans cette circonscription, qui associe deux zones géographiques très différentes, le maire de La Teste, Marie-Hélène Des Esgaulx (UMP), défendra son siège face au maire du Teich, François Deluga (PS).

· Langonnais et Entre-deux-mers (9e) Le maire d'Illats, Philippe Dubourg (UMP), brigue un nouveau mandat. Il sera opposé à la conseillère générale du canton d'Auros, Martine Faure (PS), et au maire de Barsac, Philippe Meynard (UDF).

· Libournais (10e) Jean-Paul Garraud (UMP) veut conserver le siège pris en 2002 à Gilbert Mitterrand. L'ex-directeur de cabinet du maire de Libourne, Philippe Buisson (PS), tentera de rendre cette circonscription à la gauche.

· Blayais (11e) C'est l'une des rares circonscriptions où le sortant ne se représente pas. Le maire de Blaye, Bernard Madrelle (PS), passe la main. Le conseiller général socialiste Philippe Plisson cherchera à reprendre le flambeau, face à la maire de Lapouyade, Hélène Estrade (UMP). Le délégué départemental du CPNT, Eddie Puyjalon, tentera aussi sa chance.