Une prof d'allemand accusée d'avoir fait l'éloge d'Hitler suspendue 15 jours

FAITS DIVERS L'enseignante, qui réfute cette accusation, peut contester la décision devant le tribunal administratif...

E.P.

— 

Google map de Limoges.
Google map de Limoges. — Google Map

Selon les informations du journal Le Populaire du Centre, une professeur d’allemand enseignant au lycée Renoir de Limoges a été convoquée devant les instances disciplinaires de l’éducation nationale ce mardi, car 17 élèves de première assurent qu'elle a tenu des propos favorables à Hitler. Le conseil a décidé de la suspendre pendant 15 jours, durant lesquels elle ne sera pas payée.

La professeur dément formellement et peut contester la décision devant le tribunal administratif. Elle a déjà déposé une main courante pour dénonciation mensongère et diffamation.Elle s'est rapprochée de Maître Emmanuel Raynal pour assurer sa défense.

Elle aurait de «très mauvais rapports d'inspection»

Le journal rapporte que 17 élèves ont signé un document assurant qu'elle avait fait l'éloge du dictateur et du IIIème Reich. Ils racontent qu'elle aurait souhaité lors d'un cours, que des «chars allemands viennent à Renoir» pour mater les élèves indisciplinés.

Ce sont deux syndicats de parents d’élèves, la FCPE et l’AAPE, qui ont rapporté les faits au recteur. Selon une source interne à l’éducation nationale, citée par nos confrères du journal Le Populaire du Centre, cette enseignante ferait l’objet de «très mauvais rapports d’inspection» et a durant sa carrière été «promenée d’établissement en établissement. Cette fois, elle est semble-t-il allée trop loin en parlant du IIIème Reich avec une pointe de nostalgie dans la voix».

La professeur nie tout en bloc

L’enseignante compte bien convaincre le conseil qu’il s’agit d’une «injustice», d’une «cabale» montée par un groupe d’élèves. Elle nie avoir tenu les propos qui lui sont prêtés par les élèves. «On n’arrive pas en fin de carrière pour sortir des inepties pareilles», a-t-elle confié à nos confrères.