Bordeaux: La stratégie des Boxers pour bien se préparer à la Ligue Magnus

HOCKEY SUR GLACE Le club bordelais entend viser le milieu du tableau en augmentant son budget…

Marc Nouaux

— 

Les joueurs des Boxers de Bordeaux, lors d'un match contre Angers, le 16 septembre 2014.
Les joueurs des Boxers de Bordeaux, lors d'un match contre Angers, le 16 septembre 2014. — Nini Calimoutou / Boxers

On est déjà dans l’année d’après. Une semaine après leur montée en Ligue Magnus (l’élite du hockey-sur-glace français) les Boxers de Bordeaux ont entamé les préparatifs pour l’accession. Dès jeudi et jusqu’au week-end, le staff technique recevra un à un tous ses joueurs afin de discuter de leurs projets et de leurs envies, sportives, personnelles et financières.

«Après ça, on commencera à bâtir notre équipe pour l’an prochain, explique Martin Lacroix, l’entraîneur bordelais. J’ai déjà une petite idée du genre d’équipe que je veux mais il est encore beaucoup trop tôt pour dire s’il y aura beaucoup de changements mais il est encore trop tôt pour parler d’objectifs.»

350.000 euros supplémentaires de budget

Prudent, Lacroix doit tout de même se confronter au discours de sa direction, résolument optimiste pour l’année prochaine. «Il n’est pas question que l’on joue le maintien, ambitionne Philippe Klucsar, le vice-président. L’objectif est de terminer en milieu de tableau car il y a trois descentes en fin de saison. On espère un budget de 1,3 millions d’euros, ce sera équivalent aux clubs de milieu de tableau de la Magnus.»

Le budget de cette année devrait être bouclé autour de un million d’euros le 30 avril. A partir de la saison prochaine, l’objectif des dirigeants est d’atteindre 350.000 euros supplémentaires. Cela passera par une hausse des subventions des collectivités de 150.000 euros, de l’apport de 100.000 euros provenant de partenaires privés attirés par l’exposition nationale et des recettes de billetterie supplémentaires (50.000 euros).

Des matchs diffusés à la télévision

«On est dans la continuité de ce que l’on a démarré il y a un an avec la professionnalisation de la structure, assure le manageur général, Stéphan Tartari. Pour augmenter le budget, on a de belles touches, la plupart de nos partenaires ont déjà confirmé oralement leur engagement pour la saison prochaine. La télévision arrive [certains matchs seront diffusés sur L’Equipe 21], on est dans l’élite, cela attire forcément.»

Si le club bordelais n’entend pas faire trop de folies dans la constitution de son effectif, il sait qu’il peut d’ores et déjà compter sur sa réputation pour attirer quelques joueurs de qualité. «A salaire équivalent, un joueur va vouloir venir chez nous pour privilégier le cadre de vie, se félicite Philippe Klucsar. On a déjà reçu beaucoup de CV.»

L’ambition d’atteindre le cap des 1000 abonnés

La réussite des Boxers depuis deux ans attire également de plus en plus fidèles. Les dirigeants espèrent donc passer de 620 abonnements cette saison à presque 1.000 l’an prochain. Les fans, qui se sont bousculés cette saison pour acheter des maillots (environ 400 contre 90 l’année d’avant), pourront acheter leur abonnement pour la Ligue Magnus dès le 1er mai.