Bordeaux: S'il était élu, Juppé appellerait le chien présidentiel... «Nico»

POLITIQUE Le maire de Bordeaux a répondu à une question d'étudiants de Sciences Po Bordeaux...

M.B. et A.C.
— 
L'ancien président français Nicolas Sarkozy et son ex ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, le 3 novembre 2011, lors d'un Sommet à Cannes
L'ancien président français Nicolas Sarkozy et son ex ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, le 3 novembre 2011, lors d'un Sommet à Cannes — Lionel Bonaventure AFP

A drôle de question... drôle de réponse. En conférence ce jeudi à Sciences Po Bordeaux, le maire de Bordeaux et candidat à la primaire UMP Alain Juppé a été interrogé sur le nom qu'il donnerait au traditionnel chien présidentiel, s'il était élu à la présidence de la République.

«Je ne sais pas... Nico par exemple?» a répondu l'ancien Premier ministre, rapporte le quotidien Sud-Ouest. Le tacle, balancé le jour même où l'UMP a défini une charte pour l'organisation de la primaire, qui se tiendra en 2016, devrait faire grincer quelques dents au sein du parti de Nicolas Sarkozy...

.@alainjuppe question du tac au tac: le nom de votre labrador? Nico! #JuppeScPoBx @UMP_ScPoBx
— UMP Sciences Po Bx (@UMP_ScPoBx) April 2, 2015



Succession de labradors

Les labradors présidentiels se succèdent depuis plusieurs mandats à l’Elysée : Valéry Giscard d’Estaing a eu successivement Samba et Jugurtha, François Mitterrand  a vécu avec Nil et Baltique,  puis Jacques Chirac, après deux bichons maltais, adopté Maskou, un labrador noir surnommé Ducon «en hommage à Giscard.»

Nicolas Sarkozy lui-même, après avoir adopté un chihuahua ironiquement appelé Big, a fait entrer Clara, une femelle labrador couleur sable à l’Elysée. La dernière bestiole en date à l’Elysée est arrivée dans la hotte du Père Noël fin 2014: Philae vit maintenant avec François Hollande, à qui elle fait des blagues de temps en temps.

VIDEO. La chienne de François Hollande renverse une femme