Gironde: Un parc naturel marin va être créé sur l'estuaire

ENVIRONNEMENT Le Parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis charentais sera le septième à voir le jour en France...

E.P. avec AFP
— 
Iluustration de l'estuaire de la Gironde à Jau-Dignac-et-Loirac.  AFP PHOTO / JEAN-PIERRE MULLER
Iluustration de l'estuaire de la Gironde à Jau-Dignac-et-Loirac. AFP PHOTO / JEAN-PIERRE MULLER — AFP

Un parc naturel marin va être créé sur plus de 6.000 kilomètres carrés et 700 kilomètres de côtes, du sud de la Vendée jusqu'en amont de l'estuaire de la Gironde, indique le ministère de l'Ecologie sur son site.

Un patrimoine exceptionnel

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal doit signer samedi le décret de création de ce «Parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis charentais».Le parc, le 7e parc naturel marin créé en France, abrite «un patrimoine exceptionnel», précise le ministère. Il comprend «une mosaïque d'habitats interconnectés» - fonds rocheux, vasières, îlots, sables - où vivent de nombreuses espèces (tortue luth, requin-pèlerin, mammifères marins, anguille, maigre, crevette...).C'est aussi «une zone majeure» pour les espèces migratrices d'oiseaux ou de poissons comme l'esturgeon d'Europe, espèce en voie d'extinction, ajoute le ministère.

La zone «accueille aussi de nombreuses activités professionnelles et de loisirs : activités portuaires et industrielles (dragage, extraction de granulats), conchyliculture, pêches professionnelles et de loisirs, nautisme, sports, tourisme balnéaire... », rappelle le ministère.

Protection du milieu marin

Le parc «proposera des mesures pour assurer la protection des écosystèmes tout en permettant le maintien ou le développement durable des activités économiques», souligne-t-il. Sa création vise notamment à «améliorer et partager la connaissance scientifique et empirique des milieux marins, des espèces et des usages», et à «préserver et restaurer les milieux et les fonctionnalités écologiques».Il s'agit aussi de «promouvoir et développer» les activités de pêche professionnelle, les activités maritimes portuaires et industrielles ainsi que celles de loisir «dans le respect des écosystèmes marins».

La France comptait jusqu'à présent six parcs naturels marins: les parcs d'Iroise (au large du Finistère), de Mayotte (dans le canal du Mozambique), du golfe du Lion (au large de l'Aude et des Pyrénées-Orientales), des Glorieuses (contigu à celui de Mayotte), des estuaires picards et de la mer d'Opale (au large de la Somme, du Pas-de-Calais et de la Seine-Maritime), du Bassin d’Arcachon. Trois sont en projet: dans le golfe normand breton (dans la Manche), au Cap Corse et en Martinique.

Les parcs naturels marins ont pour objectif de connaître et de protéger le milieu marin tout en développant de façon raisonnée les activités humaines.